Douleur(s) [Poster un message]

Merci de ne poster votre message qu'une seule fois et dans un seul forum. Tout message à caractère commercial (pour faire connaître un livre, un site, un guru, un remède miracle contre le cancer, etc.) et qui plus est s'il est posté sur plusieurs forums, entraînera automatiquement la fermeture de votre compte et la suppression de tous vos messages.

2007 messages - page 79
calimeroaxe   [220342] posté le 10/01/2015 18:17:00 par elisavals,
Bonjour , moi aussi j avais posté pour douleurs dorsales, certaines impatientes m avaient rassurée en disant que c est les restes de chimio que j ai terminée depuis le 16 juin. Ma mg dit la même chose. Moi j ai eu ces douleurs après les rayons fin août. En discutant avec une dame, elle m a dit que les rayons pouvaient aussi jouer un rôle. Poutant d après les docs les rayons n attaquent que le sein. Je crois qu on ne nous dit pas tout au sujet des effets post traitement. Alors on ne sait plus à quel saint se vouer... et on psychote.
douleur quand tu nous tiens!!!   [220341] posté le 10/01/2015 17:24:00 par calimeroaxe,
Bonjour a toutes les impatientes et meilleurs voeux.. surtout de sante bien sur!! Je n ai pas le moral auj...ca fait bientot un mois ke j ai des douleurs cervicales dorsales alors ke g termine ma derniere cure de taxotere fin sept. Mon mg m a rassuree en me disant ke c etait encore l produit mais je stresse tellement ke g insiste pr faire un irm ke je fais mercredi...en attendant je me fais des films et n arrete pas de penser aux metas! Quelqu un a t il deja ete ds ce cas?? (Pas de douleur juste apres la cure mais kelke semaine apres seulement) merci
j ai l impression d avoir 100 ans   [220300] posté le 08/01/2015 21:31:00 par amelimélo,
Bonjour, je suis a 5 jours de ma 4eme fec100 après mastectomie et carage total (16 ganglions dont 2 atteint) operation date de 7octobre. Depuis quelques jours j'ai mal dans les os ( doigts, orteils, jambe, machoires...) une horreur . Je ne sais plus quoi faire et ne peux plus rien faire..j ose rien prendre car mes gamma gt ont explosé: 169...je vois que beaucoup d entre vous ont des douleurs. Que prendre? Que faire? J en perd le moral et j ai peur que çà s aggrave au fur et a medure des chimio . Il me redte 1 fec et 4 tamoxene ... ( un truc comme ça). Merci de me conseiller. Au fait Je suis aussi Charlie
nanon - Quelle place pour les médecines douces ?    [220159] posté le 05/01/2015 11:01:00 par cacademia,
Merci nanon!

Au moins les médecines douces ont-elles la volonté de considérer la personne malade comme un tout, et n'en restent pas au bouton sur le bout du nez!

Nanon   [220155] posté le 05/01/2015 10:17:00 par anyri***,
Merci de ce compte rendu très intéressant qui me permet de comprendre un peu mieux ce que peut vivre mon mari actuellement après traitement d'une tumeur à l'amygdale... car perso je n'ai jamais eu trop de douleurs mais son cas est différent .....
Douleur en Cancérologie : Quelle place pour les médecines douces ?   [220150] posté le 05/01/2015 07:56:00 par nanon,

...dans la pathologie cancéreuse.
Intervenant : Dr Gisèle Chvetzoff - DISSPO
Centre Léon Bérard - LYON
--------------------------------------------------
Voici ma prise de notes de cette conférence (conférence de 2011 si mes souvenirs sont bons.
Je vous en fait part, en espérant que cela ne pose pas de problème.

---------------------------------------------------

Quelle place pour les médecines douces ?


Définition de la douleur :

Expérience sensorielle et émotionnelle désagréables, en rapport avec une lésion réelle ou potentielle, ou décrite en des termes évoquant une telle lésion.
Une personne qui dit qu’elle a mal, a mal.
Expérience vécue, incarnée. Sensorielle et émotionnelle. Douleur désagréable.


4 grands champs dans la douleur :

- composante anatomique
- composante affective et émotionnelle = vécu de ce qu’on peut ressentir
- composante cognitive = on veut analyser – l’idée que l’on s’en fait
- composante comportementale = pour protéger zone douloureuse (se coucher – refus de sortir).


Une règle, croire celui qui dit avoir mal :

- même si cela ne se voit pas. Pas obligé que cela se voit. Chez un enfant, c’est le repli sur soi.
- même s’il est agaçant, s’il est irritable
- même s’il se promène dans les couloirs de l’hôpital
- même si tout ce qu’on fait ne marche pas, si ça ne va jamais.


La douleur est toujours dans le corps : (jamais que psychologique)

- coup de poing, ça tape, ça bat, ça lance…
- c’est angoissant, ça fait peur
- ça fait déprimer, c’est foutu = l’entourage secoue une personne qui n’en peut plus : pas la meilleure solution.


La douleur, ça éloigne les autres :

- Tu te plains toujours !
- Oh, tu n’as pas l’air d’avoir bien mal.
- Allez, un peu de courage ! Tu sais bien qu’il ne faut pas baisser les bras !


Notions de douleur globale, de douleur totale

D’où vient la douleur en cancérologie ?
- Douleur liée au cancer
- Douleur liée aux traitements (douleurs séquellaires = pose PAC … douleurs du quotidien…).
- Douleur indépendante du cancer (diabète, migraines…).


Quels moyens pour soulager la douleur ?

- Traiter le cancer :
(Chirurgie, chimiothérapie, radiothérapie)


MOYENS MÉDICAMENTEUX

Paracétamol, anti inflammatoires, morphiniques, cortisone, antidépresseurs (pour douleurs neuropathiques), antiépileptiques…


MOYENS NON MÉDICAMENTEUX :

- Neurostimulation transcutanée = électrodes sur territoires douloureux (pour douleurs neurophatiques).

- Éducation thérapeutique

• Comprendre de quoi parle le patient
• Comprendre de quoi parle le médecin
• Pouvoir prendre en mains son propre traitement
• Soutien, accompagnement, encouragement etc.
• Disponibilité de l’entourage = pour aider.

MOYENS MÉDICAUX NON MÉDICAMENTEUX :

Kinésithérapie :
• Massages
• Appareillage, attelles, corset, etc...
• Rééducation, balnéothérapie, physiothérapie
• Programme de remise en activité = important pour douleurs chroniques.

Rééducation :
• Cure thermale.


APPROCHES PSYCHOLOGIQUE

Psychologie de soutien (seul / ou en groupe) = important

• Pouvoir dire le vécu de la douleur au quotidien, son retentissement sur la vie de famille.
• Mettre des mots sur la colère, sa peur.
• Intégrer l’expérience actuelle dans son histoire.


Relaxation, sophrologie, hypnose :

• Retrouver une maitrise des ses sensations.
• Se détacher de l’emprise de la douleur.
• Ressentir un confort dans son corps souffrant.
• État de conscience modifié, modification de la perception de la douleur, accessibilité à la suggestion, dont l’analgésie.
• Rien n’est faisable sans la volonté du patient = lâcher prise.
• Douleur aigüe = prévention de la douleur induite. Par exemple, les soins.
• Douleur chronique.


MÉDECINES ALTERNATIVES

Acupuncture (variantes)

• Dualité yin-yang.
• Circulation énergie vitale (QI) sur 12 lignes = interventions possible sur 365 points.
• Douleurs chroniques séquellaires (céphalées).
• Gestion des effets secondaires des médicaments - chimiothérapie (nausées- vomissements), bouffées de chaleur.
• Limites = phase avancée (car quand plus beaucoup d’énergie en phase avancée).
• Effets sur la sécheresse buccale.


Ostéopathie

• Méthode naturelle (toucher spécifique et minutieux).
• Déterminer et traitement des restrictions de morbidité des différentes structures de l’organisme.
• Interdépendance des structures = prise en charge globale et mise en œuvre des capacités d’auto guérison. Techniques pour soulager la douleur = pour détendre.
• Pour les troubles digestifs.

Homéopathie

Réflexologie plantaire (pour chirurgie digestive lourde).


Dans tous les cas

Le choix de telle ou telle technique, n’est jamais le choix, de l’une CONTRE l’autre = collaboration = travail ensemble

En fonction :

Du stade évolutif du cancer
De la nature de la douleur
Des effets obtenus ou désagréments causés
Des attentes de chacun
Des moments différents dans l’histoire de chacun
De l’accessibilité des différentes techniques
Et dans le respect de chacun.

Prudence si
Le prix est élevé. Si on vous demande de ne pas suivre votre traitement, si on dénigre vos soins actuels, si les promesses sont exorbitantes.


Le plus important c’est de laisser la personne parler de ses inquiétudes, de ce qu’elle vit.

Douleurs neuropathiques :
Douleurs quand le système nerveux est abîmé = douleurs
= picotements, brûlures, pas sensibles aux antalgiques courants. Sensibles aux antiépileptiques ou antidépresseurs. Douleurs sourdes, lancinantes, plus rebelles.

Protocole de la douleur :
Au coup par coup pour la douleur liée au cancer.
On applique un traitement individuel.

Douleurs rebelles chroniques :
Plus la douleur est traitée tôt, mieux c’est.
Pour une douleur chronique il est important d’être pris en charge dans un centre.
Il faut soulager la douleur tôt pour ne pas laisser mettre en route la chronicité de la douleur.

-----------------------------------------------------------------------------------

Ce compte rendu que j'ai recherché ce matin, (je sais pourquoi) me touche beaucoup (car en plus de la conférence et de sa conférencière remarquable), j'avais eu le retour d'une personne très très Chère...Je vous en dirai plus et vous ferai part de son petit mot, dans quelques temps... Pour le moment, je suis bien attristée.

Bonne journée à vous toutes.
Nanon
------------------------------------------------------------------------------------


douleurs suite radiothérapie   [220060] posté le 01/01/2015 14:31:00 par momo78,
opérer la première fois en 2002 de mon cancer du sein
j'ai eu 26 séances de RD plus traitement aramidex
suite a la RD j'ai fais de la nécrose a la cicatrice
mon sein est rester très douloureux pendant des mois
en 2006 est apparu des microcalcifications résultat de la RD
que j'ai du faire enlever , car les nécroses étaient cancéreuse
en 2010 j'ai du faire enlever la nécrose autour de la cicatrice tellement
elle était devenu importante , pas cancéreuse, donc remaniement du sein pour le garder
mon sein est rester très sensible et toujours de l'inflammation dans le coté gauche la ou j'ai eu la RD
la RD touche le système électrique des nerfs qui les rend hyper sensible
en permanence pendant des années pour les personnes hyper actives, ça été mon cas
pour celles qui ont encore beaucoup de douleurs
en faisant de temps en temps une séance d'hypnose pour calmer le système nerveux cela atténue les douleurs
bonne année a toutes
je suis comme vous je me bas pour profiter le plus longtemps de la vie
pour moi et j'espère aussi pour vous chaque jour est une vie
être une battante , une guerrière pour la vie
bisous a toutes
monique

carotte   [219987] posté le 27/12/2014 18:20:00 par anso91
Je ne suis pas médecin, mais de par mon vécu, je sais que les douleurs de nerfs sont les pires et aussi difficiles à diagnostiquer qu'à soigner. Certains traitements existent pour faire taire le message douloureux qui passent des nerfs au cerveau (et inversement) et qui ne fait que croitre si on ne fait rien: la prégabaline (LYRICA) est une molécule de traitement de fond, ainsi que le laroxyl en gouttes. Pour ma part, j'ai déjà eu aussi des infiltrations très efficaces du nerf atteint. C'est un anesthésiste spécialiste anti-douleurs qui m'a suivie pour mon cas. La difficulté c'est d'être aiguillée vers la bonne personne qui saura ce qu'il faut faire, le seul qui face à tes douleurs te comprendra! Ce spécialiste m'a été recommandé par un centre anti-douleurs à côté de chez moi. Mon parcours avant de la trouver (et de trouver ce que j'avais) fut long, aussi si mon expérience peut te permettre d'aller directement à l'efficace, j'en serais ravie!
Courage à toi!
carotte   [219971] posté le 26/12/2014 14:03:00 par mél95,
N'a-t-il pas un service de lutte contre la douleur où tu es suivie. Je ne connais pas les douleurs dont tu souffres mais une chose est sûre, il ne faut pas rester comme ça.
Je souffre de douleurs neuropathiques périphériques induites par les différents traitements. Ces douleurs résistent aux anti-douleurs "traditionnels" et des antidépresseurs ou des antiépileptiques sont alors prescrits mais des patchs de Qutenza peuvent également être appliqués.

Tout cela pour te dire qu'une solution existe sûrement pour te soulager. Renseigne-toi afin que tu puisses être prise en charge par un service de lutte contre la douleur.

Tiens-nous au courant.
Bon courage.
Mélissa
carotte ...douleurs   [219970] posté le 26/12/2014 12:32:00 par cathie68,
Est ce que tu as essayé l'ostéopathie, l'acupuncture ?
bisous
douleurs   [219967] posté le 26/12/2014 11:18:00 par carotte,
Bonjour, cela fait longtemps que je vous suis
et merci pour vos témoignages. Depuis un mois je deviens folle. Je souffre sans cesse et aucun médicament ne me soulage... j'ai une inflammation du plexus nerveux branchial et c est insupportable... Cela viendrait aussi soit des chimiothérapies, des rayons ou des opérations... personne ne sait... Alors si quelqu'un a un remède miracle je suis preneuse. Belle journée à vous toutes et de gros bisous
mal au niveau des cervicales   [219929] posté le 22/12/2014 20:23:00 par calimeroaxe,
Coucou ca me rassure un peu de vous lire. J ai moi aussi tres mal o nivo des cervicales et dans le bas du dos. J en ai marre je n avais pas aussi mal apres ma chimio ke g fini fin sept. C est depuis ke j ai fait mes rayons je me dis ke ca doit etre des restes de ce mechant produit qu est le taxotere!!!c est ce mon doc me dit mais c est stressant....je ne cesse de penser a des eventuelles metastases. Je n avais rien a mon petscan de juin de cette annee.......je croise les doigts..bonnes fetes a toutes!!
mimigry   [219719] posté le 15/12/2014 13:48:00 par elisavals,
Bonjour, j ai la meme douleur que tu décris au dos sauf que moi ça a commencé après les rayons .je pensais à de l arthrose mais ma mg dit que c est les suites des traitements chimio. Je lui fais confiance mais....on pense aussi à autre chose dans notre cas. Parles en à ton mg voir son avis .tu m tiens au courant? Merci à bientôt.
douleurs   [219717] posté le 15/12/2014 13:45:00 par zinzouna,
Mimmigry,

J'ai moi même fini la chimio depuis mi septembre. J'ai des douleurs au dos justement au meme endroit et au niveau des cervicales. . Et aussi mal aux doigts depuis 15jours surtout la nuit et au réveil.
Ces douleurs sont arrivees pendant ma radiothérapie et avant la prise de tamoxifen. Donc c'est clair que ce sont la les effets de la chimio.
ils arrivent bien des mois apres la fin de celle ci mais devraient s'estomper avec le temps.
Bien le courage a toi !

Bises
zz
douleurs   [219718] posté le 15/12/2014 13:45:00 par zinzouna,
Mimmigry,

J'ai moi même fini la chimio depuis mi septembre. J'ai des douleurs au dos justement au meme endroit et au niveau des cervicales. . Et aussi mal aux doigts depuis 15jours surtout la nuit et au réveil.
Ces douleurs sont arrivees pendant ma radiothérapie et avant la prise de tamoxifen. Donc c'est clair que ce sont la les effets de la chimio.
ils arrivent bien des mois apres la fin de celle ci mais devraient s'estomper avec le temps.
Bien le courage a toi !

Bises
zz
Douleur   [219716] posté le 15/12/2014 13:27:00 par mimigry,
Je ne sais pas où poster, je ne sais pas à quoi cela est dû.

J'ai eu ma dernière chimio (3 FEC100, puis 1 Taxotère suivie de 6 Taxol) le 25/11 et après avoir vécu les Taxol sans effets secondaires remarquables, j'ai depuis quelque temps une douleur musculaire irradiante et puissante dans le dos, toujours au même endroit, dès que je fais ... pas grand chose en fait, les gestes du quotidien, plier du linge, cuisiner .. ou même quand je vais marcher.
Elle cesse si je m'assieds et détends complètement le dos, les bras le long du corps, mais je ne peux pas rester ainsi indéfiniment !

A cela s'ajoute la perte de sensibilité aux doigts de la main droite et aux pieds, qui va plutôt en augmentant qu'en diminuant malgré l'éloignement de jour en jour plus important de la dernière chimio ...

Sans compter ces difficultés respiratoires, mais ça, j'incriminerai bien le stress ... et la fatigue, incompréhensible, pourquoi maintenant ...
Elisavais   [219646] posté le 11/12/2014 17:45:00 par Id74,
Merci pour ton message. Je crois effectivement que le temps fera son travail et que petit à petit on va moins angoisser, mais sur le moment c'est ô combien difficile. Tant qu'on était sur les rails des traitements, on était prises en charge, là on est un pau laché dans la nature et il nous faut réapprendre à vivre...Bon courage à toi aussi :)
ld74   [219643] posté le 11/12/2014 14:45:00 par elisavals,
Bonjour, jeme reconnais parfaitement dans ce que tu ecris. C est vrai qu après ce cancer une douleur à laquelle on aurait pas attachée d importance maintenant nous fait psychoter. Moi en ce moment c est le dos mais j ai de l arthrose alors? Ma m g dit que ce sont des douleurs résiduelles des traitements. J avais poster sur le forum on m a dit la même chose, ça m a un peu rassurée mais...... je te comprend. Je trouve que le plus dur c est l après. J espère que le temps nous aidera . Bon courage. Essayons de ne pas trop penser.
Souffrances....   [219638] posté le 11/12/2014 13:05:00 par Id74,
Bonjour les filles,
je lis quelques uns de vos messages et je vois que je ne suis pas toute seule :) Après la chimio et la RT, me voilà revenue à " la vie après le cancer"...mais je ne comprends pas bien ce que cela signifie. J'ai fini la RT il y a un peu moins de 3 semaines, et depuis je ressens beaucoup de fatigue et des douleurs. J'essaye de mener une vie "normale", j'ai repris le travail à temps partiel dès la fin de la chimio, je m'occupe de mes deux petits, j'essaye de tenir bon, de m'activer, de rester positive....mais je souffre. La souffrance est physique, mal à l'estomac, tout le ventre, dos. Demain je fais une echo abdominale, et j'ai très peur. Peur qu'on découvre une méta, peur de devoir traverser à nouveau ces traitements.

La souffrance est aussi psychologique. Je n'arrête pas de penser aux métastases, toutes les nuits je rêve qu'on m'annonce le cancer. J'ai l'impression que ce cauchamar ne va jamais s'arrêter, je psychote beaucoup, j'imagine des scénarios catastrophes (je pourrais peut-être écrire pour des séries télévisées médicales? :) )....

Est-ce que vous ressentez la même chose? Est-ce que ces douleures sont normales, qu'est-ce qui est normal d'ailleurs? On perd complètement le bon sens, les repères qu'on avait, on ne raisonne plus "noralement"...Combien de temps cela dure, est-ce que ça s'atténue avec le temps?
Merci à vous toutes
Evaluation de la prise en charge des femmes touchées par le cancer du sein   [219464] posté le 04/12/2014 14:41:00 par kal,
Bonjour,

Dans le cadre d'un travail de recherche mené à l'université Paris Descartes sur le rôle des technologies d'information et de communication dans la prise en charge des femmes touchées par un cancer du sein, je vous remercie de diffuser ce questionnaire auprès de vos réseaux et associations. http://goo.gl/forms/AvUlYwTZl3

Ce questionnaire vise à recueillir anonymement des informations relatives à la manière dont les femmes, touchées par un cancer du sein, sont prises en charge par les professionnels médicaux en France. Ce questionnaire a également pour objectif de recueillir les perceptions de ces femmes à l'égard des technologies d'information et de communication et de la manière dont ces technologies peuvent améliorer leur prise en charge et suivi à distance.

Je reste à votre disposition,

En vous remerciant d'avance,

Cordialement,
101 |  100 |  99 |  98 |  97 |  96 |  95 |  94 |  93 |  92 |  91 |  90 |  89 |  88 |  87 |  86 |  85 |  84 |  83 |  82 |  81 |  80 |  79 |  78 |  77 |  76 |  75 |  74 |  73 |  72 |  71 |  70 |  69 |  68 |  67 |  66 |  65 |  64 |  63 |  62 |  61 |  60 |  59 |  58 |  57 |  56 |  55 |  54 |  53 |  52 |  51 | 

Les Impatientes c'est maintenant aussi une association à but non lucratif !
Soutenez la lutte contre le cancer du sein en soutenant Les Impatientes


Rechercher dans ce forum

 
Gardez à l'esprit que vous ne pourrez obtenir ici que des témoignages personnels et en aucun cas un avis médical
Seules les personnes qui connaissent votre dossier médical et vos antécédents sont aptes à donner un avis éclairé. Nous ne pouvons que vous encourager à entamer / approfondir le dialogue avec le corps médical qui vous suit. Merci d'en tenir compte dans vos échanges.

Ces forums sont consacrés uniquement au cancer du sein. Pour les autres formes de cancer, nous ne sommes pas aptes à répondre à vos attentes.

Chaque personne doit garder à l'esprit ces quelques règles simples :
  1. Abstenez-vous de tout avis médical. Personne ici n'est médecin. Vous partagez votre vécu de la maladie, rien de plus.

  2. Ne citez pas de noms de médecin ou de laboratoire

  3. Postez dans le forum adéquat, vous aurez plus de chance d'avoir des réponses pertinentes.

  4. Soyez concises. Faites des messages courts, ou à défaut, denses. Donnez un titre signifiant à vos messages. Evitez les hors sujets qui seront supprimés

  5. Utilisez les adresses mail personnelles pour converser de manière privée. Pour parler de la pluie et du beau temps, pour donner des nouvelles, conversez par email. Demandez aux personnes à qui vous écrivez si elles sont d'accord pour entamer un échange par mail avant d'inonder leur boîte.

  6. N'incluez pas les gens, sans leur avoir demandé leur autorisation, dans des listes de distributions de blagues, d'images, de powerpoint, etc.

  7. D'une manière générale... soyez sympa :) Tout le monde a le droit de donner son avis et les avis différents du vôtre sont autorisés (si si :))) Traitez les autres comme vous aimeriez qu'on vous traite : avec écoute, respect et attention. Evitez les jugements de valeur. Tout emportement ou insulte seront immédiatement supprimés, ainsi que les réponses qui y seront faites.
Les modératrices
Les impatientes : le premier réseau de femmes atteintes du cancer du sein. Pour celles qui ne veulent plus subir la médecine en étant simples patientes, pour celles qui ont envie de prendre leur santé en main, pour celles qui pensent que la vie n'attend pas : c'est ici et maintenant.
Les Impatientes sont aimablement hébergées par Agarik depuis 2001.