Brèves de cancer [Poster un message]

Merci de ne poster votre message qu'une seule fois et dans un seul forum. Tout message à caractère commercial (pour faire connaître un livre, un site, un guru, un remède miracle contre le cancer, etc.) et qui plus est s'il est posté sur plusieurs forums, entraînera automatiquement la fermeture de votre compte et la suppression de tous vos messages.

1403 messages - page 63
petitbouddha   [208450] posté le 05/12/2013 11:15:00 par colibran,
Coucou
Nos politiques n ont pas encore du boulot sur la planche
Enfin si ils en ont encore pour continuer à détricoter nos services publics
Je n attends plus rien d eux, leur but n est pas l amélioration des services au public mais au contraire leur destruction. Il n ya qu' à voir comme ils sont déconnectés de la base
Ce sont mes enfants et leurs enfants qui auront du mal pour être soignés correctement dans le futur et ça me met très
en colère
Après je ne juge pas, de quel droit le ferais-je, tes décisions. Quand on est malade on fait ce quon peut et surtout comme on le sent
bises
Claudine



Suite et fin du match   [208444] posté le 05/12/2013 09:00:00 par Petitbouddha,
J'apprécie toujours la discussion surtout quand on n'est pas d'accord.
C'est biensûr mon expérience toute personnelle du monde médical qui transparaît, je ne généralise pas , de plus j'admire beaucoup le personnel soignant privé ou public. Je fais partie d'une patientèle exigeante voir ch...avec des exigences ( outre les critères de soins, j' ai aussi besoin d'avoir certains conforts que je ne retrouve pas toujours dans le public)Je tiens à préciser ( et ça je le fais très rarement) que avant d'être obligée de visiter le monde merveilleux de craboland, j'avais été conviée à élire domicile au pays enchanteur de Handicapland ( je suis en train de fusionner ces 2 adresses car beaucoup de points communs!)Ben oui, pas de chance!. Inutile de vous dire que mon budget loto et jeux de grattages est quasi nul! Là où je vous rejoins c'est la médecine à 2 vitesses qui s'accentue malheureusement ( mais le phénomène n'est pas nouveau ).
Nos politiques ont encore eux beaucoup de travail sur les planches.
Bonne journée à toutes
privé/public   [208436] posté le 04/12/2013 22:19:00 par nbu,
Je ne suis pas du tout d'accord avec toi Petitbouddha.
Les établissements privés sont des pompes à frics et les médecins ne sont pas meilleurs et la prise en charge non plus!!!
Je ne parle pas forcement des CHU. J'habite une ville de 30 000 habitants, j'ai été suivi dans le public pour mon intervention et mes chimios.Je suis tombée sur des médecins plus qu'humains et surtout mon oncologue, même si j'attends 3/4h, il me garde à chaque fois 1h.
Il est empathique, à l'écoute et répond toujours au téléphone quand il peut ou me rappelle.Le personnel du service est sur la même longueur d'onde, des soignants comme je les aime, faisant le boulot comme il se doit!!
Pour la suite des traitements, je n'ai pas eu le choix car dans ma ville, seule la clinique fait de la radiothérapie.Et bien , je peux te dire que là, cela a été la catastrophe.Je n'ai vu le médecin qu'une fois avant et après la radiothérapie, 3mn montre en main....
Je suis infirmière et j'ai travaillé 15 ans à l'hôpital,je connais très bien le fonctionnement de tout ce petit monde ...
j'ai rencontré de bons et de mauvais médecins , des bonnes et des mauvais collègues infirmières et aides soignantes pendant ces années dans les différents services où j'ai exercée.
Je suis d'accord avec Colibran et Pernelle, la médecine à double vitesse est malheureusement installée dans notre pays...
Et moi aussi, je suis contre les consultations privées dans le public mais pour une augmentation des salaires des médecins dans ce secteur,ainsi qu'une indemnisation des médecins généralistes différentes.C'est à dire un fixe par mois et non un paiement à l'acte avec des consultations de 10mn par patients !!
Il y a une sacrée révolution à faire.

Nat
petitbouddha   [208433] posté le 04/12/2013 21:11:00 par colibran,
Ben moi je ne tombe pas du toit non plus
Je suis persuadée d'être bien soignée dans mon centre (public), alors oui des fois j'attends mais pas souvent. On apprend la patience quand on est malade
Je n'ai jamais eu de visite avec 10 étudiants, 1 oui mais pas plus (il faut bien qu'ils aprennent)
J'y ai trouve 1 onco désagréable, j'en ai changé et celle que j'ai me reçoit à l'heure et seule dans un bureau
Le personnel est à l'écoute
Là où ça pèche c'est que l'on veut que l'hopital soit rentable et que les réformes mises en place (voir mon post d'il y a quelques heures) mettent à mal notre système de santé.
Alors oui je pousse un coup de gueule parce que pour moi l'accès aux soins doit être le même pour tous, l'argent ne doit pas entrer en ligne de compte et la santé n'a pas à être rentable
Je pousserai le même coup de gueule pour les praticiens qui bossent dans le public en y faisant du privé

Claudine
Petitbouddha, public/privé   [208428] posté le 04/12/2013 20:46:00 par pernelle
Ben nan que je tombe pas de l'armoire, bien sûr. Par contre, malheureusement, je ne suis pas d'accord avec ton clivage Privé/Public. C'est ce qu'il y a de merveilleux à Craboland : L'incompétence, le manque de communication, le p'tit numéro sur patte qu'on maltraite à la va-que-je-te-pousse, tu le trouves ABSOLUMENT partout. L'établissement que j'ai quitté était un joli paquebot de luxe privé... Ce qui compte, ce n'est pas la catégorie de l'établissement, ni même son accréditation par l'ARS, mais bien les personnes. Les gros biiiiiiiiiiiip, il y a partout, sauf que dans le privé, certains, en plus de se foutre de ta pomme, t'allongent la facture après le foutage de gueule.
Regard epas plus tard qu'il y a deux jours : alliance privé-public

http://www.presseocean.fr/actualite/operations-deprogrammees-arrets-de-travail-au-chu-de-nantes-la-folle-pagaille-02-12-2013-8

Le gus à qui tu as à faire ET les tunes : voilà nos conditionneurs de prise en charge.
Petitbouddha, public/privé   [208429] posté le 04/12/2013 20:46:00 par pernelle
Ben nan que je tombe pas de l'armoire, bien sûr. Par contre, malheureusement, je ne suis pas d'accord avec ton clivage Privé/Public. C'est ce qu'il y a de merveilleux à Craboland : L'incompétence, le manque de communication, le p'tit numéro sur patte qu'on maltraite à la va-que-je-te-pousse, tu le trouves ABSOLUMENT partout. L'établissement que j'ai quitté était un joli paquebot de luxe privé... Ce qui compte, ce n'est pas la catégorie de l'établissement, ni même son accréditation par l'ARS, mais bien les personnes. Les gros biiiiiiiiiiiip, il y a partout, sauf que dans le privé, certains, en plus de se foutre de ta pomme, t'allongent la facture après le foutage de gueule.
Regard epas plus tard qu'il y a deux jours : alliance privé-public

http://www.presseocean.fr/actualite/operations-deprogrammees-arrets-de-travail-au-chu-de-nantes-la-folle-pagaille-02-12-2013-8

Le gus à qui tu as à faire ET les tunes : voilà nos conditionneurs de prise en charge.
Ladyos   [208427] posté le 04/12/2013 20:43:00 par fabee38,
Scandaleuse ton histoire!!
Tu es suivie à Grenoble?? Moi oui, et j'ai un ressenti mitigé.
C'est pas facile de prendre de la distance quand on se sent fragile mais tu sembles prendre ça avec humour.

Pour tes examens, je ne sais quoi dire. Ton MG peut te renseigner?

Bonne nuit
Fabee

Hou hou, les filles!   [208425] posté le 04/12/2013 19:49:00 par Petitbouddha,
Et vous tombez de votre chaise ou quoi???? Le nœud du problème est toujours le même : L'ARGENT. L'accès aux soins de qualités ( à quelques rares exceptions) est bien meilleur dans le privé pour celles qui le peuvent (malheureusement). Il y a 32 ans( je sais je fais vieille donneuse de leçon) j'ai eu le choix d'une consultation avec un éminent professeur dans le secteur public ( 15 francs : 5 h d'attente, à poil devant 10 étudiants hilares) ou en secteur privé ( 500 francs : pas d'attente, en peignoir , en tête à tête avec le prof). Devinez ce que j'ai choisi?. À l'annonce du cancer, je me suis même pas posée la question. Désolée d'être un peu brut mais l'histoire de Ladyos me révolte mais ne m'étonne pas malheureusement

Bises à toutes
merci....   [208423] posté le 04/12/2013 19:23:00 par ladyos,
Vous êtes super, bon je viens d'avoir mon lot de consolation, la cerise sur le gâteau mes neutrophyles sont tombés à 470 donc de toute façon no neutro, no chimio, on va espérer qu'on me demande pas de trouver demain un supermarché pour aller en acheter....
Blague à part, je panique là ou pas ?
Pfff quelle journée
ladyos   [208419] posté le 04/12/2013 18:53:00 par fanfan92
magnifique ton histoire, si celà ne donnait pas envie de pleurer ........
si c'était moi........a fleur de peau depuis le début, je crois que j'aurai cassé l'hopital et la tete du Monsieur
courage
Ladyos   [208414] posté le 04/12/2013 17:38:00 par colibran,
Dans la série "c'est la meilleure ou la pire" tu as tiré le gros lot on dirait.
Tu prends ça avec humour, c'est une bonne réaction
Sont pas un peu chtarbés à Grenoble ? l'air trop pur des montagnes peut-être, l'oxygène ++++ c'est pas bon pour le cerveau.
Je ne connaissais pas non plus la CRUQPC, c'est fait exprès pour qu'on s'en rappelle pas avec un nom pareil...
J'espère qu'aujourd'hui le monsieur qui a la tête en l'air aura les pieds sur terre et qu'il aura mis tout ça au point
L'examen cardio demandé c'est la FEV (fraction d'éjection ventriculaire) : t'avais qu'à chouraver une ordonnance vierge à ton centre et tu te faisais la prescription toi-même, non mais.... il a raison l'onco grognon y a des gens qui ne savent pas se débrouiller et en plus avant d'avoir ton cancer t'avais qu'à faire médecine aussi .:)

Gros bisous

Claudine
La CRUQPC, quoi c'est?   [208411] posté le 04/12/2013 17:30:00 par pernelle
Y a jamais de questions idiotes...
Un petit topo là :
http://www.infirmiers.com/profession-infirmiere/legislation/la-cruqpc-ou-commission-des-relations-avec-les-usagers-et-de-la-qualite-de-la-prise-en-charge.html

J'ai fait la démarche il y a trois ans et ça a fait du rififi dans mon ex-centre :-D
Bisous
Pernelle
Pernelle, petitemarrante   [208410] posté le 04/12/2013 17:20:00 par ladyos,
Je vous remercie de votre soutien, c'est vrai que je préfère en rire (un peu jaune certes) mais c'est absolument surréaliste et inadmissible, en plus maintenant moi qui avait plutôt confiance dans le sens : tout est sous contrôle, comment dire, le doute est là et c'est en effet moi qui vais encore devoir gérer...toute seule.
Je vois mon onco demain, faute de chimio j'ai quand même onco et je vais essayer de tirer tout ça au clair et puis de vider mon sac, après tout pas de raison pour que je me porte ça à leur place.
Question idiote mais qu'est que le CRUQ ?
Bises à vous !!
Bref Ladyos   [208407] posté le 04/12/2013 16:42:00 par Petitemarrante,
Et la ministre Dominique Bertinotti qui dit ce matin que nous avons tous le même accès à l'excellence de soin....
Ladyos tu ne veux pas lui envoyer ton histoire, histoire elle, de l'éclairer un peu ?
Ladyos, bref   [208403] posté le 04/12/2013 15:26:00 par pernelle
Ah oui, une jolie perle dans la collection :-)

Extraordinaire. Tu as l'écervelé, peut-être gentil, mais qui fait pas son taf. Et le gros biiiiiiiip qui fait bien son boulot mais qui communique comme un marchand de Bestiaux à la foire de Chio.
Joli échange de crabologues par patiente interposée, sauf qu'à la fin du comptage de bouses, c'est bien elle qui paye la facture, et pas SEULEMENT en pépettes sonnantes et trébuchantes.
Je serais toi, j'écouterai quand même Mr Gros biiiiiiiiiiiiip. Sur le fond, il a raison. Une cure de chimio, ce n'est jamais à quelques jours près. Fais les choses correctement avant d'entamer tes cure. sMaintenant, qu'ils te laissent te démerder pour réparer leur bourdes me semble un p'tit peu too much. Si tu as le courage de te retaper un dialogue de brèves, rappelle les en parlant de courrier à la CRUQ et à la direction. En général, rien que le mot leur détortille le ciboulot pour trouver des solutions fissa.
Gros bisous
Pernelle
Bref, j'ai pas chimio demain   [208402] posté le 04/12/2013 15:09:00 par ladyos,
Ce matin le téléphone sonne, au bout du fil Mr Onseconnaîtpasmaisjevaistefairechier....
J'ai dit : allo
Il a répondu : allo, je suis Onseconnaitpasmaisjevaistefairechier et je t'appelle parce que je dois valider ton protocole de chimio parce que ton onco Jesuistresdouemaisjailateteailleurs a pas pu le faire dans les temps
J'ai pensé : c'est quoi ce délire ?
J'ai dit : ah ?
Il m'a dit : bon mais je veux bien rendre service mais sans votre prise de sang je prends pas cette responsabilité
J'ai dit : ben je l'ai faite ce matin comme prévu
Il m'a dit : ben il fallait la faire hier
J'ai pensé : je suis pas voyante extralucide, ni super cerveau de l'onco
J'ai dit : ah ?
Il m'a dit : ben en plus, vous vous rendez même pas compte que c'est pas juste une petite chimio et qu'il y a des risques très graves et que votre coeur peut lâcher
J'ai pensé : ami psychologue bonjour si tu rajoutes un mot de plus je vais m'énerver très fort
J'ai dit : je ne suis pas onco, je fais ce qu'on me dit
Il m'a dit : et vous avez fait une écho du coeur
J'ai pensé : ça y est je vais m'énerver
J'ai dit : non
Il m'a dit : si vous étiez ma patiente, vous l'auriez fait, Jesuistrèsdouémaisjailateteailleurs déconne vraiment, je valide pas votre chimio si c'est ça
J'ai pensé : c'est une caméra cachée, pas moyen d'être aussi con dans la vraie vie
J'ai dit : ah ?
Il a dit : vous allez vous débrouillez pour aller faire une écho du coeur
J'ai dit : comment je fais ça ?
Il a dit : vous vous débrouillez et je veux les résultats sinon je valide pas
J'ai pensé : là c'est trop
J'ai dit : non mais allo, vous allez pas m'engueuler en plus, moi je fais ce qu'on me dit, la règle du jeu change et en plus je dois m'excuser, vous croyez sérieusement que je fais une chimio parce que j'ai rien d'autre à faire ?
Il m'a dit : je valide pas
J'ai dit : ah
Il m'a dit : c'est pas sérieux tout ça
Je lui ai dit : au revoir (j'ai pensé : à jamais).
Alors j'ai appelé, l'hôpital celui avec un grand A, je leur ai dit que c'était vraiment pas des façons de faire, j'ai appelé l'infirmière, elle m'a dit pas de bras pas de chocolat, j'ai appelé mon onco, il m'a dit c'est un sale con, j'ai appelé ma voyante, mon banquier, mon garagiste, ma mère et le 12, rien n'y a fait.
Bref, j'ai pas chimio demain !!!!!!
MERCI MME LA RHUMATO?   [208313] posté le 01/12/2013 19:40:00 par vette
Je viens de terminer l 'arimidex; depuis peu;et je pensais en avoir terminer avec les douleurs musculaires et articulaires; je viens de repasser aussi case oncologue pour controles;tout est bon;OUF. MAIS;j 'ai de l 'ostèoporose;je dois donc prendre un cp une fois par semaine qui a aussi bcq d 'effets secondaires et je l 'ai donc arrèter;;j'ai donc ètè dirigèè;.....RHUMATO.JE suis sortie delà;très ènervèè;diagnostic"' depression" alors que je suis sous anti;depresseurs depuis l 'annonce de la maladie;;;;;;;;;;;
SANS COMMENTAIRES..........MERCI MADAME.
@kiki   [207719] posté le 19/11/2013 22:57:00 par Nenaleriac,
J'aime te lire et je respecte ton opinion. Je connais aussi ton point de vue sur les labos, ce n'est pas le mien.
Demain cela fera un an que je me suis prise la bombe du K en pleine face et j'ai perdu comme beaucoup d'entre vous des sœurs de combat durant cette année. Je suis de l'autre côté de la barrière, point commun avec l'auteur de l'article.
Bonne soirée.
@nenaleriac   [207696] posté le 19/11/2013 14:42:00 par kiki1811
j'ai beau me vanter d'avoir l'estomac bien accroché...
est-ce le cas de tout le monde, ici ? :))
la survie de la planète : je vois, le fait que les labo pharmaceutiques ont aussi une division agroalimentaire qui concocte des polluants très actifs sur notre système immunitaire : OK, mais alors le reste... une noirceur très subjective, de la colère certes... mais cette façon d'enterrer tout le monde... whaou...
au passage... quand la pollution n'existait pas, le reste n'existait pas non plus beaucoup car l'espérance de vie n'était que de 30 ans...
Le cancer n'a pas de moustache   [207689] posté le 19/11/2013 11:39:00 par Nenaleriac,
Il y a près de deux ans qu'elle flirtait avec un amant particulièrement insistant, un cancer du sein. Ça a commencé par des petits rendez-vous anodins aux deux semaines: réduction de la masse par chimiothérapie, effets secondaires, un vrai coup de foudre.

Le flirt a duré plus d'un an, elle s'en est arraché les cheveux, perdu de précieux kilogrammes, m'a même donné au téléphone un cours intensif sur le raffinement de la médecine curative. Finalement l'amant avait semblé tirer de la langue. Elle est retournée au travail, une, deux semaines, le carcinome ne l'a pas pris, il a cogné aux poumons.

Et puis les fréquentations ont repris, même qu'on a charcuté; rien à faire, le crabe la voulait à lui tout seul. Lundi, 14 mai 2012, elle a réussi à le tromper quelques instants et m'a appelé. J'avais au bout du téléphone la voix d'une petite fille diffuse et fragilisée qui se lovait à mon oreille: «Ça ne va pas très bien, je suis à l'hôpital, le cancer a progressé, son territoire s'est élargi, il est plus agressif que les traitements. Je crois au père Noël, je te rappelle dans trois jours».

On ne survit ni ne guérit du cancer, on vit avec et on meurt avec. Le cancer est un tourteau qui dort en chacun de nous et ne guette que l'aura idéale pour s'irradier. Notre mode de vie est le terreau rêvé pour sa prolifération. À quoi riment toutes ces recherches sur un remède miracle si on ne s'attaque pas d'abord à la source pour ainsi garder la bête endormie?

Il y a plus de pilules que de fruits et de légumes dans nos assiettes, plus d'avions que d'étoiles dans le ciel, plus de pétrole que d'eau dans nos mers, et plus de voitures que d'arbres sur terre. Il ne faut pas croire qu'on va aplatir notre planète comme avant Galilée sans qu'elle tombe malade.

Il paraît qu'avec le dépistage, si on traque le crabe à temps, on peut lui couper les pinces. Le cancer est intemporel, les pinces, ça repousse. C'est une loterie cynique où celui qui gagne perd. C'est l'envahisseur qui décide si le ciel nous tombe sur la tête.

La faucheuse du zodiaque, ce crabe bouseux et pugnace, n'est pas rose et n'a pas la forme d'un ruban. Il est de la couleur, de la forme, de la grosseur, et du nombre de tout un chacun des grains de sable qui pavent le désert, et les oasis sont rares. Ça m'indispose qu'on fasse du commerce avec le crabe, qu'on rosisse tout ce qui m'entoure, qu'on se paie un look à moustache pour le séduire.

Je trouve suspect que certaines campagnes soient orchestrées par des organismes ou compagnies qui souvent sont complices de l'éveil du crabe. Je vais donner, mais sans intermédiaire, et puis le plus possible à ceux et celles qui luttent pour que la nature reprenne ses droits.

J'aime bien imaginer qu'on ne meurt pas, mais qu'on cesse de vivre de la seule vie qu'on connaisse, après on devient un arbre. 7 juin 2012, elle est partie, c'est maintenant un tout petit bonzaï. Je ne crois pas au remède, mais je crois encore au père Noël.

La vie, c'est comme le café, ça prend un peu d'amertume pour la rendre plus douce. Mon café, je l'aime noir.


Trouvé c'beau p'tit article dans le quotidien québecois La Presse. Auteur: Christian Gagnon
71 |  70 |  69 |  68 |  67 |  66 |  65 |  64 |  63 |  62 |  61 |  60 |  59 |  58 |  57 |  56 |  55 |  54 |  53 |  52 |  51 |  50 |  49 |  48 |  47 |  46 |  45 |  44 |  43 |  42 |  41 |  40 |  39 |  38 |  37 |  36 |  35 |  34 |  33 |  32 |  31 |  30 |  29 |  28 |  27 |  26 |  25 |  24 |  23 |  22 |  21 | 

Les Impatientes c'est maintenant aussi une association à but non lucratif !
Soutenez la lutte contre le cancer du sein en soutenant Les Impatientes


Rechercher dans ce forum

 
Gardez à l'esprit que vous ne pourrez obtenir ici que des témoignages personnels et en aucun cas un avis médical
Seules les personnes qui connaissent votre dossier médical et vos antécédents sont aptes à donner un avis éclairé. Nous ne pouvons que vous encourager à entamer / approfondir le dialogue avec le corps médical qui vous suit. Merci d'en tenir compte dans vos échanges.

Ces forums sont consacrés uniquement au cancer du sein. Pour les autres formes de cancer, nous ne sommes pas aptes à répondre à vos attentes.

Chaque personne doit garder à l'esprit ces quelques règles simples :
  1. Abstenez-vous de tout avis médical. Personne ici n'est médecin. Vous partagez votre vécu de la maladie, rien de plus.

  2. Ne citez pas de noms de médecin ou de laboratoire

  3. Postez dans le forum adéquat, vous aurez plus de chance d'avoir des réponses pertinentes.

  4. Soyez concises. Faites des messages courts, ou à défaut, denses. Donnez un titre signifiant à vos messages. Evitez les hors sujets qui seront supprimés

  5. Utilisez les adresses mail personnelles pour converser de manière privée. Pour parler de la pluie et du beau temps, pour donner des nouvelles, conversez par email. Demandez aux personnes à qui vous écrivez si elles sont d'accord pour entamer un échange par mail avant d'inonder leur boîte.

  6. N'incluez pas les gens, sans leur avoir demandé leur autorisation, dans des listes de distributions de blagues, d'images, de powerpoint, etc.

  7. D'une manière générale... soyez sympa :) Tout le monde a le droit de donner son avis et les avis différents du vôtre sont autorisés (si si :))) Traitez les autres comme vous aimeriez qu'on vous traite : avec écoute, respect et attention. Evitez les jugements de valeur. Tout emportement ou insulte seront immédiatement supprimés, ainsi que les réponses qui y seront faites.
Les modératrices
Les impatientes : le premier réseau de femmes atteintes du cancer du sein. Pour celles qui ne veulent plus subir la médecine en étant simples patientes, pour celles qui ont envie de prendre leur santé en main, pour celles qui pensent que la vie n'attend pas : c'est ici et maintenant.
Les Impatientes sont aimablement hébergées par Agarik depuis 2001.