Arimidex / Anastrozole [Poster un message]

Merci de ne poster votre message qu'une seule fois et dans un seul forum. Tout message à caractère commercial (pour faire connaître un livre, un site, un guru, un remède miracle contre le cancer, etc.) et qui plus est s'il est posté sur plusieurs forums, entraînera automatiquement la fermeture de votre compte et la suppression de tous vos messages.

2173 messages - page 109
anastrozole   [263723] posté le 15/09/2018 13:32:00 par tobus
Pamela 77 et Elegna, je viens de lire vos messages, comme vous en septembre 2013 j'étais "en panique" face à la prise d'anti-aromatase, 5 ans plus tard, pas plus tard que ce matin j'ai pris mon dernier comprimé d'anastrozole. En ce qui me concerne je pense avoir plutôt bien supporté le traitement les deux premières semaines j'ai eu quelques bouffées de chaleur qui se sont rapidement estompées, des douleurs articulaires plus ou moins intenses, mais qui se dissipent après une douche le plus gênant c'est la sécheresse vaginale, franchement je n'ai rien trouver de vraiment efficace, mais vous voyez après 5 ans de traitement je suis encore là sans récidive… avant de commencer le traitement j'étais comme vous je cherchais des renseignements sur Internet et un jour j'ai dit STOP ! tu verras par toi-même, et un autre conseil ne lisez pas la notice elle fout les boules !!! personnellement je n'ai pas eu de chute de cheveux, ni de problèmes d'oreilles ou de vue, alors pas de panique, prenez le traitement prescrit et voyez par vous-même, chaque organisme réagit différemment à la prise de médoc… Bon courage, Amicalement. Tobus
pour pamela77   [263492] posté le 06/09/2018 21:52:00 par Elegna
Bonsoir,
Je te remercie pour ton message. Je suis toujours dans la plus trouble des réflexions. Internet fourmille d'informations qui s'opposent, pas facile de réfléchir sereinement. J'ai même trouvé une conférence dans laquelle il était dit que les anti aromatases n'apportaient qu'un tout petit taux de protection contre les récidives et qu'il valait mieux ne pas les prendre vu la très médiocre qualité de vie qu'ont les patientes. Difficile ainsi d'avoir les idées claires. Bref j'ai pris rendez vous avec mon oncologue pour lundi . Je vais y aller avec toutes les questions qui me perturbent. Et inchallah ! J'ai vu mon super hypnothérapeute hier qui m'a dit pouvoir m'aider à l'atténuation des effets secondaires si c'était l'option que je choisissai. Donc je serais bien accompagnée. Je te tiendrai au courant de la suite des évènements.
Merci et bonne soirée.
Elegna
Pour ELEGNA   [263227] posté le 30/08/2018 10:32:00 par pamela77
J'ai lu tes messages, et je voulais t'apporte mon soutien. Je suis comme toi, je fini le 6 septembre la radiothérapie, et en avant avec l'hormonothérapie ! J'ai choisi l'aromasine mieux supportée d'après les toubibs (mais là encore il faut en prendre et en laisser, vu qu'ils ne sont d'accord sur rien) j'ai posé des questions à ce sujet à mon oncologue mais j'attends encore sa réponse. Il est peut-être en colère car je n'arrête pas de le harceler pour avoir une réponse sur androcur, qui pourrait remplacer les anti-aromatases. Mais silence radio, c'st pas dans le protocole ! Bef, je vais tenter le médoc qui sait, et au moindre signe je retourne le voir ventre à terre. Tu sais si tu fouilles le net, tu trouves tout et son contraire. J'ai même lu une étude qui dit que finalement les anti aromatases ne jouent que pour 4 % dans les récidives mais 4 % c'est pas rien,. Par contre, les avc, les embolies pulmonaires éventuelles, l'alopécie, les problèmes d'ouie, de vue, de vertiges, les risques d'hépatites médicamenteuse, les bouffées de chaleur et autres douleurs musculaires, et squelettiques, ainsi que l'ostéoporose... ton oncologue ne va pas en parler hein.
Cela dit, sur tous les médocs il y a une liste énorme de plein d'effets secondaires, et on les prends quand même. Par exemple, je prends 4 zoloft par jour (anti-dépresseurs, contre les tocs) depuis 30 ans et j'ai pas grand chose comme effets alors que quand tu lis la notice qui fit 4 pages tu flippes à mort . Je pense que l'on a peur parce que on a jamais essayé. Après tout le monde n'a pas les effets délétères.
Et puis, pour les douleurs il y a le sport, pour les bouffées de chaleur, l'acupuncture et l'homéopathie (lachisis mutus) après il faut surveiller le cholestérol (je prends des statines)...tout ça ça fait plein de médocs, mais nous ne sommes plus des personnes qui prennent rien, il faut savoir que maintenant nous sommes à vie des personnes sous médocs, et heureusement qu'il y en a des médocs, sinon on serait où ?
Voilà, on peut échanger si tu veux dès que tu commences, je suis aussi réticente que toi, mais je vais y aller quand même.
bisous
Isabelle
A Ponette   [262828] posté le 22/08/2018 11:40:00 par dystropique,
Bonjour,
La chimiothérapie affaiblit le système immunitaire et assèche les muqueuses aussi les mycoses sont fréquentes en fin de traitement.

Si en plus tu as subi une opération, cela n'a probablement rien à voir avec l'hormonothérapie.
les effets secondaires   [262821] posté le 22/08/2018 10:30:00 par ponette,
bonjour les impatientes

J'ai eu un cancer hormonodépendant détecté en juin 2017. 6 mois de chimiothérapie ( 4FEC et 12 taxol) le 5 février 2018 mastectomie et curage axillaire. Puis radiothérapie 25 séances terminées le 7 Mai 2018.

Hormonothérapie avec ARIMIDEX commencée le 8 aout et oui le lendemain. Les deux premiers mois aucun effet secondaire puis en juillet douleurs musculaires et dans les doigts. Mais gérables


Par contre ce qui me perturbe le plus ce sont des brûlures à l'anus qui viennent me pourrir la vie chaque fois que je vais à la selle et qui me durent presque toute la journée. Je suis allée voir mon généraliste qui m'a dit que c'était l'anus irrité et des petites mycoses.

Il m'a donné une crème. IL faut que je vous dise aussi que j'ai été opéré des hémorroïdes le 22 mai. Donc je me demande si ces brûlures sont dues suite à mon opération ou si ce sont des effets secondaires d'Arimidex.

Est-ce-que certaines d'entre-vous ont eu ce problème de brûlures ?
Je vois mon oncologue le mois prochain et je voudrais tenter de prendre FEMARA.

Pour celles qui ont eu Arimidex et ensuite Femara est-ce-que les effets
secondaires sont les mêmes ou moindre a avec Femara ?

J'attends votre aide avec impatience. Merci d'avance. Ponette
arimidex   [262561] posté le 13/08/2018 22:05:00 par ponette,
Bonsoir à toutes
J'ai commencé l'hormonothérapie le 8 mai suite à un cancer hormono dépendant détecté en juin 2017 après une mamo de contrôle ( tous les 2 ans) j'ai eu 6 mois de chimiothérapie ( je vous passe les effets) et une mastectomie du sein gauche le 5 février 2017. Je n'ai pas fait de reconstruction mammaire étant sous anti-coagulant suite à une embolie pulmonaire j'avais trop peur d'avoir des hémoragies ( j'ai fait des rectoraggies pendant ma chimio et il a fallut me passer des poches de sang. J'ai eu ensuite 25 séances de radiothérapie qui dans l'ensemble se sont bien passées.

Donc, pendant les 2premiers mois d'Arimidex aucun effet secondaire.
Puis depuis juillet les effets dont là : douleurs dans le dos, aux doigts, et ( ce qui m'inquiète ) comme un point de côté sur le côté gauche à hauteur de l'estomac.

J'ai aussi des brûlures à l'anus lorsque je vais à la selle. Mais là je pense que ça vient de mon opération des hémoroïdes qui a eu lieu le 22 mai 2018.

A moins que l'Arimidex y soit aussi pour quelque chose. J'ai aussi une grosse fatigue.
Je lis presque chaque jour vos messages pour voir si je m'y retrouve dans les effets d'Arimidex.
Je voudrais savoir si certaines d'entre-vous ont ce fameux " point de côté " et ces brûlures à l'anus.

Le mois prochain je vois l'oncologue. Je vais lui parler de tous ces problèmes. Pour celles qui ont pris Arimidex et ont changé par la suite pour Fémara je voudrais savoir si les effets sont moindres avec Fémara.
Je me dis que si je dois passer les 5 ans comme çà, .......... je suis bcp angoissée ces derniers temps, bien que je sois suivie par une psychiatre et j'ai un traitement.

Je vous remercie toutes de vos réponses et je vous embrasse très fort.
A Elegna    [262558] posté le 13/08/2018 21:25:00 par 123soleil,
Bonjour,
Je suis bien d'accord, ce n'est pas par ce genre de comportement que les médecins vont nous mettre en confiance...
Voilà mon expérience.
Sous Letrozole : bouffées de chaleur, maux aux articulations, état dépressif à certains moments. Mon médecin généraliste homéopathe m'a beaucoup aidée à trouver un équilibre et à diminuer les douleurs. Au bout de 18 mois, très mal à un genou, impossible de monter des escaliers. Mon oncologue a décidé de changer de médicament.
Me voilà sous anastrozole depuis presque 18 mois... au tout début, prise de poids. Toujours des bouffées de chaleur et des problèmes d'articulation (mains). Là aussi, grâce à mon médecin homéopathe, j'arrive à gérer les douleurs. Je suis prête à continuer l'hormonothérapie le temps qu'il faudra.
Ce que je retiens, c'est que l'oncologie m'a fait changer de molécule avant que cela ne devienne invivable.
Il me semble que tu as un excellent contact avec un hypnothérapeute. Cette personne pourra certainement t'aider à trouver toi aussi un équilibre.
Bonne soirée
Sylvie
effets anastrozole pour elegna   [262545] posté le 13/08/2018 16:52:00 par Missmag,
je te réponds dans la rubrique anastrozole

Alors pour moi difficile d'attribuer les choses complètement à l'anastrozole car j'ai en plus des piqures de décapetyl tous les 3 mois pour me ménopauser chimiquement (j'ai 39 ans). J'ai des bouffées de chaleur parfois, çà peut être l'un ou l'autre, mal à la tête (pareil), une gène dans les doigts (çà peut être plus anastrozole), certaines nuits je me réveille beaucoup (je suis plutôt marmotte dans mon style mais bon comme il fait très chaud chez moi, difficile là encore...), on m'a détecté une toute petite ostéopénie lors de mon ostéodensitométrie en juillet mais je pense que çà devait venir d'avant tout çà (quatre mois çà fait quand même pas beaucoup pour que çà se développe) ma gynéco m'a filé des trucs pour me supplémenter en vitamine D et calcium, et puis je crois bien que c'est tout.
Crainte par rapport à l'anti hormonothérapie (suite)   [262540] posté le 13/08/2018 15:53:00 par Elegna
Pour Rigel,
Effectivement la pédagogie est la technique à employer, mais ce ne fut pas le cas. Le radiothérapeute aurait du comprendre que j'avais très peur et qu'il suffisait d'être un peu à mon écoute.
Je vais le prendre le médicament. Mais purée qu'ils sont pénibles tous ces toubibs à ne pas voir autre chose que la maladie à combattre et à ne pas voir l'état d'inquiétude qui est le notre à certains moments. Je suis une combattante depuis le premier jour mais avec des hauts et des bas. Ce que je n'ai pas supporté c'est qu'il y a 5 semaines il me donnait les résultats de l'anapath en me disant que j'avais super bien répondu à la chimio que c'était très encourageant.... et la 5 semaines après pour me convaincre il me dit que les résultats ne sont pas si bons que ça, que c'était grave....Il a voulu me faire peur, alors que je voulais juste qu'il me dise "oui il y a des effets secondaires, mais si ils arrivent on les combattra parce qu'on sait faire" au lieu de cela il m'a carrément dit que je risquais la mort. J'ai passé deux nuits blanches. Alors que j'étais très contente du résultat de l'anapath. Quelle douche froide !
Merci pour ton message.
Contente de faire partie de ce forum.
Bonne journée à toi
A Elegna   [262527] posté le 13/08/2018 09:55:00 par Rigel,

Bonjour,

Je comprends la réaction de ton oncologue même si elle peut paraitre "odieuse", tu aurais mieux compris et accepté si il t'avait dit toute la vérité sur le cancer inflammatoire, qui est redoutable... Tu as la chance incroyable d'avoir des récepteurs positifs (rare dans ce cancer), alors vraiment, il n'y a aucune hésitations à avoir !!!

Je t'embrasse.

Brigitte.
Pour missmag   [262523] posté le 12/08/2018 22:11:00 par Elegna
Je te remercie pour ton message encourageant.
Je me suis effectivement dit que je tenterais la prise du médicament après un à deux mois de "récupération" en espérant que les effets soient moins forts que ceux décrits partout.
J'ai la chance de me faire aider par un hypnothérapeute extraordinaire qui m'a fait passer le cap difficile de l'ablation du sein, je compte sur lui pour la suite . Pour les effets secondaires de la chimio l'hypnose avait aussi été bénéfique.
Merci et bon courage à toi aussi.
Elegna   [262521] posté le 12/08/2018 21:02:00 par Missmag,
Bonsoir Elegna,
Je suis sous anastrozole depuis bientôt 5 mois ( je sais c'est peu) et je le supporte très bien ! Et j étais terrorisée par les effets secondaires annoncés...attention, je ne dis pas que je n'en ai pas mais rien d'insupportable ou dégradant ma qualité de vie...je sais que cela peut changer peut être et si c est le cas, je me poserais à nouveau des questions...je me suis déjà dit que si ça devait me gâcher trop la vie, il serait temps d essayer d autres molécules ou alors d arrêter...
Quand au fait de commencer après la radiothérapie, personne ne va te forcer à avaler le cachet, perso j ai commencė; un mois et demi après, je l'ai regardé longtemps ce petit cachet et puis un jour je l'ai enfilé au fond de la gorge et bu un grand verre d eau et c était parti !
Je te donne une troisième alternative à celle que tu énoncés, pourquoi ne pas essayer et voir comment tu supportes ?
Par contre, la réaction du doc, je suis effarée que certains praticiens puissent avoir un tel discours si peu empathique !
Crainte par rapport à l'anti hormonothérapie   [262518] posté le 12/08/2018 20:08:00 par Elegna
Bonjour,
Nouvelle sur ce forum, je m'autorise enfin à poster un message.
J'ai un cancer du sein inflammatoire, canalaire infiltrant de grade III. J'ai fait une chimio puis l'ablation du sein et je suis en train de finir la radiothérapie. (il m'en reste 3) Je suis très contente car j'ai très bien répondu à la chimio à 95 %. Mais depuis deux semaines je déchante on me propose une anti hormonothérapie pour 5 à 10 ans. Lors de la consultation avec la radiothérapeute j'ai dis que je voulais que l'on me laisse le temps de la réflexion et le temps de me refaire une santé. Cela a été très mal pris par le médecin. Elle a pris un ton culpabilisateur, infantilisant, me disant que finalement je n'avais pas si bien répondu que ça à la chimio et que pour éviter tout risque de récidive il fallait absolument que je prenne le traitement sinon j'en mourrais. Le médecin a été affreux. Que faire ? Prendre le traitement avec des effets secondaires très lourds et avoir une moins bonne qualité de vie. Ou refuser le traitement vivre en pleine forme avec le risque de récidiver ?
Je m'adresse à toutes les impatientes car depuis plusieurs mois je vous lis, vous m'aidez et aujourd'hui j'ai sauté le pas et je fais partie des votres.
109 |  108 |  107 |  106 |  105 |  104 |  103 |  102 |  101 |  100 |  99 |  98 |  97 |  96 |  95 |  94 |  93 |  92 |  91 |  90 |  89 |  88 |  87 |  86 |  85 |  84 |  83 |  82 |  81 |  80 |  79 |  78 |  77 |  76 |  75 |  74 |  73 |  72 |  71 |  70 |  69 |  68 |  67 |  66 |  65 |  64 |  63 |  62 |  61 |  60 |  59 |  58 |  57 |  56 |  55 |  54 |  53 |  52 |  51 |  50 |  49 |  48 |  47 |  46 |  45 |  44 |  43 |  42 |  41 |  40 |  39 |  38 |  37 |  36 |  35 |  34 |  33 |  32 |  31 |  30 |  29 |  28 |  27 |  26 |  25 |  24 |  23 |  22 |  21 |  20 |  19 |  18 |  17 |  16 |  15 |  14 |  13 |  12 |  11 |  10 |  9 |  8 |  7 |  6 |  5 |  4 |  3 |  2 |  1 | 

Les Impatientes c'est maintenant aussi une association à but non lucratif !
Soutenez la lutte contre le cancer du sein en soutenant Les Impatientes


Rechercher dans ce forum

 
Gardez à l'esprit que vous ne pourrez obtenir ici que des témoignages personnels et en aucun cas un avis médical
Seules les personnes qui connaissent votre dossier médical et vos antécédents sont aptes à donner un avis éclairé. Nous ne pouvons que vous encourager à entamer / approfondir le dialogue avec le corps médical qui vous suit. Merci d'en tenir compte dans vos échanges.

Ces forums sont consacrés uniquement au cancer du sein. Pour les autres formes de cancer, nous ne sommes pas aptes à répondre à vos attentes.

Chaque personne doit garder à l'esprit ces quelques règles simples :
  1. Abstenez-vous de tout avis médical. Personne ici n'est médecin. Vous partagez votre vécu de la maladie, rien de plus.

  2. Ne citez pas de noms de médecin ou de laboratoire

  3. Postez dans le forum adéquat, vous aurez plus de chance d'avoir des réponses pertinentes.

  4. Soyez concises. Faites des messages courts, ou à défaut, denses. Donnez un titre signifiant à vos messages. Evitez les hors sujets qui seront supprimés

  5. Utilisez les adresses mail personnelles pour converser de manière privée. Pour parler de la pluie et du beau temps, pour donner des nouvelles, conversez par email. Demandez aux personnes à qui vous écrivez si elles sont d'accord pour entamer un échange par mail avant d'inonder leur boîte.

  6. N'incluez pas les gens, sans leur avoir demandé leur autorisation, dans des listes de distributions de blagues, d'images, de powerpoint, etc.

  7. D'une manière générale... soyez sympa :) Tout le monde a le droit de donner son avis et les avis différents du vôtre sont autorisés (si si :))) Traitez les autres comme vous aimeriez qu'on vous traite : avec écoute, respect et attention. Evitez les jugements de valeur. Tout emportement ou insulte seront immédiatement supprimés, ainsi que les réponses qui y seront faites.
Les modératrices
Les impatientes : le premier réseau de femmes atteintes du cancer du sein. Pour celles qui ne veulent plus subir la médecine en étant simples patientes, pour celles qui ont envie de prendre leur santé en main, pour celles qui pensent que la vie n'attend pas : c'est ici et maintenant.
Les Impatientes sont aimablement hébergées par Agarik depuis 2001.