Femara / Letrozole [Poster un message]

Merci de ne poster votre message qu'une seule fois et dans un seul forum. Tout message à caractère commercial (pour faire connaître un livre, un site, un guru, un remède miracle contre le cancer, etc.) et qui plus est s'il est posté sur plusieurs forums, entraînera automatiquement la fermeture de votre compte et la suppression de tous vos messages.

2391 messages - page 108
ete66   [257073] posté le 22/02/2018 11:33:00 par patachon
Bonjour,

Agressif en ce sens que la tumeur bien que petite, (inférieure à 10mm) était très mal placée (derrière le mamelon).
Difficile à voir.
Carcinome intra canalaire, de haut grade nucléaire avec nécrose.

Chaque cancer est différent. Il peut être de grade 2 et être agressif.
La zonectomie n'avait pas suffit.

La mastectomie avait été proposée.
J'ai pu bénéficier de la reconstruction immédiate par prothèse sous pectoral.

Je t'embrasse.


patachon    [257070] posté le 22/02/2018 10:24:00 par ete66,
bonjour
dis moi qu'est ce que tu veux dire par agressif ? (par rapport à ton K) car il était grade 2 et je croyais que agressif c'était à partir de grade 3 ... j'ai surement qq chose à apprendre
merci et plein de pensées amicale
isabelle
artemis85   [257066] posté le 22/02/2018 08:59:00 par patachon
Femara - Letrozole

Bonjour,

56 ans en 2009, en activité (physique)
Cancer canalaire infiltrant, grade 2, agressif, hormonodépendant.
Zonectomie, mastectomie, reconstruction immédiate par prothèse, sous pectoral
Traitement femara pur 5 ans.

Ce jour, 64 ans, prise de femara 5 années.
2009 à 2014

2015, 2016, 2017,

Oui les effets secondaires existent.

Des problèmes articulaires des mains importants. Interventions chirurgicales.

Aujourd'hui les problèmes articulaires sont toujours présents, supportables. Je fais avec. Je continue à tricoter.

Arthrose de la hanche. Je continue à marcher.

Je pense que nous avons des fragilités que le traitement "précipite".

Ces problèmes seraient-ils arrivés? Peut-être, peut-être pas.

J'ai pris femara. Je en me suis pas torturée l'esprit.
J'ai continué à travailler.
60 ans retraite.
64 ans, séquelles supportables.

La décision nous appartient. J'ai accepté la mastectomie, le traitement femara 5 ans, après avoir longuement discuté avec mon onco.

"Cette phrase, pour éviter tous risques de récidive" de mon onco, m'accompagne encore aujourd'hui.

Je t'embrasse.



A Artemis   [257055] posté le 21/02/2018 22:18:00 par dystropique,
Bonjour,
Je me suis tournée vers la naturopathie durant la chimio et vais continuer à la fin de mes traitements. Je sais qu’il est indispensable d’evaluer Les bénéfices et les risques. Mon entourage et l’oncologue me disent également qu’il faut prendre l’hormonothérapie (l’oncologue est dans son rôle). Seule ma fille me dit que c’est une décision qui m’appartient.
J’ai déjà pris des décisions difficiles sans le soutien des médecins et fait des choix risqués durant la chimio (ne pas annuler le voyage que j’avais prévu à Bali qui tombait apres ma deuxième fec). Je n’ai pas regretté !
J’ai appris une chose dans la vie « les conseilleurs ne sont pas les payeurs ».
letrozole?   [257043] posté le 21/02/2018 19:37:00 par artemis85
merci pour votre message
j'ai 64 ans ,je ne suis pas du tout aidée par mon entourage dans mon blocage a la prise du traitement;de plus j'ai beaucoup de proches dans le milieu médical qui sont a 100% évidemment pour le traitement....
on me dit il faut essayer..je les comprends car cela leur fait peur.mais moi aussi j'ai peur (carcinome infiltrant grade 2 multi focal d'ou mastectomie)mais les ganglions sont sains.
Je réfléchis ,je pèse le pour le contre (le contre l'emporte++!)
je sais que je serai seule dans ma décision d'ou le bien fou de pouvoir communiquer sur ce forum
c'est la 1ère fois que je poste même si je lis pratiquement tous les messages depuis le diagnostic
amitiés
artemis85   [257026] posté le 21/02/2018 10:37:00 par maianne
Bonjour Artémis (joli pseudo!), je ne sais pas ton âge exact, mais au mien (73) j'ai dit niet à l'hormonothérapie qui me mènerait en me traînant je ne sais comment jusqu'à 78.... ou peut être pas ! Je souffre comme une damnée d'arthrose lombaire et ne me vois pas en rajouter une couche pour un résultat aléatoire !
C'est le devoir des médecins de nous PROPOSER une thérapie, mais il y a aussi le DROIT du patient à mesurer l'équilibre bénéfice/risques.
Je raisonnerais sans doute différemment étant plus jeune. et je ne conseillerais à personne de me suivre, c'est juste mon avis.
Tous les médicaments me donnent des effets "secondaires", y compris vaccins, mon médecin traitant ne sait plus trop quoi faire pour me soulager, pour l'instant patch de durogésic et klipal, moyennant quoi j'arrive à marcher 500 m les jours où ça va à peu près !
Les sueurs, j'en ai toutes les nuits depuis des années même avec le traitement hormonal qui est peut-être à l'origine de mon crabe, ainsi que nausées et vomissements dûs peut être aux rayons dans la région oesophagique. Bref ça me suffit.
Mon mari, mes enfants me suivent, je préfère la "qualité" (moyenne !) à la quantité de durée de vie. Surtout que ce n'est pas une assurance à 100% d'éviter la récidive.
Voilà mon témoignage. Ton oncologue est manifestement psycho rigide et détient la vérité.... il oublie que chaque patiente est différente, comme chaque cancer. C'est toi qui dois décider au final.
Amitiés Maianne
letrozole?   [257022] posté le 21/02/2018 10:02:00 par artemis85
Bonjour

j'ai l'impression de lire un message (celui de dystropique)que j'aurais pu écrire..
Moi aussi je me pose beaucoup de questions concernant une hormonothérapie.
J'ai une eu quadrantectomie le 22/01 mais à la visite post op 15 jours plus tard ,le chirurgien m'a annoncé qu'il y avait pas 2 tumeurs mais 4 tumeurs ;ce qui changeait tout.
Je vais subir une mastectomie la semaine prochaine.

Il m'a parlé évidemment du traitement que je devrai prendre pendant 5 a 10 ans m'a t il dit.
Moi aussi la ménopause(depuis 10 ans) a entraîné son lot de douleurs articulaires ,arthrose ,fatigue,sécheresse vaginale etc.
Je ne vois pas comment je pourrais supporter une majoration de tous ces symptômes en prenant un médicament qui statistiquement semble effectivement bénéfique mais individuellement?
Quand j'ai émis des doutes a l'oncologue ;il a refusé tout dialogue "il faut le prendre" niant plutôt les effets secondaires.
Je pense qu'il est très difficile de s'opposer a la prise de l'hormonothérapie,j'hésite beaucoup .Comment peut on supporter de prendre un traitement quand on fait un blocage?
Ordonnance et statistiques   [257005] posté le 20/02/2018 14:16:00 par dystropique,
Bonjour,
J'ai reçu ce matin mon ordonnance pour le Letrozole (moins d'effets secondaires d'après l'oncologue que l'Anastrozole).

Il me reste 5 séances de rayons à faire ainsi que la ostéodensitométrie à passer et les triglycérides + cholestérol à mesurer.

Je suis perplexe face aux effets secondaires car j'ai de beaux restes inflammatoires de la chimio - un terrain allergique et une mauvaise vision à la base (très myope - astigmate et presbyte).
L'oncologue me dit que la prise de l'hormonothérapie fait baisser le risque de récidive de l'ordre de 3 à 4 % et je ne trouve pas que cela fait beaucoup par rapport aux effets secondaires prévisibles.
J'ai eu tellement mal aux articulations durant la ménopause que je ne me vois pas vivre heureuse avec de telles douleurs durant 5 ans à moins de gérer le risque de récidive qu'il évalue entre 10 et 15 %.
Le radiothérapeute m'a mise en garde concernant une possible dépression à l'arrêt des traitements ! je vois de quoi il s'agit mais pour l'instant j'ai plutôt tendance à penser que la dépression peut être mise sur le compte des traitements, de la fatigue et de la manière dont notre corps a été maltraité.
Nous avons aussi parlé des risques qui pesait sur ma fille : un cancer du sein chez la mère à 56 ans = risque de cancer de sa fille à partir de 46 ans (d'après les statistiques).
Je cherche l'erreur puisque ma mère n'a jamais eu de cancer.
Ce médecin m'a fait rire car les recherches statistiques sur le cancer du sein démontre que le risque augmente chez les femmes qui ont suivi des études.
Comme quoi, on peut faire dire n'importe quoi aux statistiques (plus de cancers du sein dans les pays développés donc lié à l'environnement et au mode de vie plutôt qu'à l'éducation).
Peut être que si je prenais une pilule miracle en laquelle je croyais dur comme fer, je réduirai de 3 à 4 % le fameux risque ?
Je rêve d'un autre monde où j'aurai une baguette magique et où on pourrait soigner les gens sans leur faire de mal.
Cela doit être ce que le radiothérapeute considère comme le début d'une dépression ou un ramollissement cérébral, qui statistiquement parlant préserverait du cancer du sein.
C'est une bonne nouvelle et les bonnes nouvelles rendent heureux.
passage d'ANASTROZOLE à LETROZOLE   [256891] posté le 17/02/2018 14:37:00 par maizena
bonjour,
après avoir pris ANASTROZOLE pendant 1 an 1/2, devant les bouffées de chaleur très fortes, mon oncologue m'a prescrit LETROZOLE. Cela fait 3 mois que je le prends, et je crois pouvoir
dire que les bouffées sont moins intenses et moins fréquentes.
Ayant d'autres pathologies qui me provoquent des douleurs diverses
depuis de nombreuses années, il semblerait que l'hormonothérapie
augmente certaines de ces douleurs (confirmé par mon généraliste, mon gynéco, l'oncologue elle-même, et un gastro vu récemment).
Mais, comme toutes ici, je n'ai pas le choix, il faut prendre ce traitement. Cordialement.
FEMARA/LETROZOLE - réponse à Cathy68   [256761] posté le 14/02/2018 13:08:00 par serame
je n'ai pas eu de chimio... uniquement radiothérapie... donc les démangeaisons ne viennent pas de la chimio... Depuis mon premier post sur ce sujet (démangeaisons cuir chevelu) j'avoue qu'elles se sont plutôt calmées... J'utilise désormais un shampooing pour cuir chevelu irrité... Cela doit aider certainement.. EN tout cas, merci pour ta réponse Cathy68
traitement de letrozole et ribociclib   [256693] posté le 12/02/2018 19:52:00 par Licornelili
Bonsoir

Ayant un cancer du sein invasif grade 3 RE+ RP - HER2-.avec atteinte ganglionnaire et trace sur une vertebre on me propose un essai clinique avec Zoladex letrozole et ribociclib. Quand je vois ce que juste un produit provoqué d effets..franchement ça donne pas envie..Je suis en colère. Après juste la chimio l opération les rayons et sous zoladex j ai des moments aussi ou j explose qu' est ce que ça va être après? Je bats ma fille de 6 ans ? Je quitte ma famille pour les préserver , est ce que le jeu en vaut la chandelle? On endure mais les autres aussi..ce soir pour la première fois je songe à arrêter là et envisager quelque chose de plus doux
Letrozole - ostéoporose    [256479] posté le 07/02/2018 13:37:00 par cathie68,

Erreur de frappe..... biphosphonates et pas ...biphosphates

Voir les effets secondaires. ....

https://eurekasante.vidal.fr/maladies/appareil-locomoteur/osteoporose.html?pb=traitements
letrozole - effets secondaires    [256476] posté le 07/02/2018 13:06:00 par cathie68,
bonjour à toutes,

je reviens vers vous et je vois que les effets secondaires de letrozole se rallongent

je réponds tout d'abord à serame, pour ses démangeaisons de cuit chevelu, j'ai moi aussi ce problème et bizarrement que la nuit..
Est ce les restes de chimio ou l'hormono ?

Pour les ongles mous marthe62, je te conseille évonail à passer sur les ongles et une cure de silicium organic

Ce qui m'amène c'est des problèmes dentaires... ..des caries à répétition..... les dents commencent à se casser, des couronnes à placer ...avez vous aussi ce problème ? pourtant j'ai un hygiène irréprochable...fil dentaire, jet dentaire, dentifrice weleda...

J'espère que ce ne sera pas la même chose pour les os... :-/

Traitement ostéoporose...j'hésite toujours, à cause du biphosphate et ces effets secondaires justement sur les dents et la machoire...

Avez vous une solution ?, je prends bien-sur de la vit D et du calcium...

J’attends votre avis ..

Bisous cathie68
letrozole - effets secondaires   [256156] posté le 30/01/2018 12:40:00 par serame
bonjour à toutes....
4 semaines de letrozole... ce week end des nausées (sachant que je n'ai jamais eu de nausée de ma vie, même pas pendant ma grossesse)... et le cuir chevelu qui démange... avez-vous connu ces effets secondaires ? Ont-ils duré dans le temps ou bien est-ce temporaire ?
Letrozole   [255834] posté le 22/01/2018 21:28:00 par Oriflamme,
Bonsoir j'ai commencé létrozole début novembre et pour l'instant je n'ai pas d'effets secondaires. À suivre, mais chacune est différente. Il vaut mieux ne pas trop se faire de souci à l'avance. Et voir comment on va réagir...le problème c'est que s'expriment surtout celles qui ont des problèmes,avec ce produit. Ça peut décourager! D'où mon message pour toutes celles qui vont prendre ce produit : 0ui on peut supporter Létrozole! Après je ne crie pas victoire trop vite non plus, ça peut peutêtre venir plus tard. Mais à chaque jour suffit sa peine..😊;😘;💐;
@marthe62   [255830] posté le 22/01/2018 20:10:00 par Jodalton
Tu m'as bien fait rire. Moi aussi j'ai mon mari sous la main, mais j'en abuse pas😁;.
C'est vrai que c'est parfois dur de garder son calme.
Pour les ongles, je mets des huiles et une base qui protège. C'est la marque ecrinal, mais il doit y en avoir d'autres. Tu trouves ca en pharmacie.
Par contre, les prises de sang pour moi c'est qu'une fois par mois, et le marqueur c'était au bout de 3 mois.
Bonne soirée
Joëlle
merci marthe62   [255814] posté le 22/01/2018 15:10:00 par lesailes,
Merci beaucoup pour ta réponse.
Oui , moi aussi il n'y a que mon mari et depuis 3 mois , les relations sont tendues .
Cela vient de moi car il est toujours à mon écoute mais parfois, je ne supporte plus rien et le moral est parfois en" dent de scie".
Heureusement que vous êtes là pour apporter du réconfort.
Que c'est bon de pouvoir échanger avec des personnes qui ressentent les mêmes choses face à cette maladie et ses conséquences.
Je vais appliquer ton avis et vivre le mieux possible et savourer les bons moments à leur maximum.
Bomne continuation pour toi et toutes les autres
Amicalement
anti aromatase   [255813] posté le 22/01/2018 15:06:00 par dystropique,
Bonjour,
Lors de ma première rencontre avec l'oncologue qui m'a annoncé le programme des réjouissances (chimio, radiothérapie, un an d'herceptine et 5 ans d'hormonothérapie), j'ai eu droit à la liste des principaux effets secondaires des traitements.
Il n'est pas rentré dans le détail pour ce qui est de la radio qui ne relevait pas de ses attributs mais m'a écrit noir sur blanc au brouillon, ceux de l'hormonothérapie.
5 ans d'hormonothérapie :
anastrozole - létrozole - exemestrane aux choix en fonction de la tolérance aux effets secondaires :
- Bouffées de châleur - sueurs - prise de poids - ostéoporose - douleurs musculaires et articulaires.
Il a ajouté, histoire de finir de m'assommer "si vous supportez".
J'étais sonnée tellement le menu était copieux et me suis contenté de répondre que cela faisait beaucoup et que cétait très lourd;.Il a eu la franchise de ne pas me contredire et d'ajouter qu'il espérait que je n'allais pas grossir car l'herceptine se dosait au kilo.
Une femme avertie en vaut deux !
Une de mes amies a juste ressenti des maux de tête alors qu'une tante par alliance a eu des troubles de la vue, des pertes de connaissance et appris au bout d'un an de traitement, qu'elle allait devoir dire adieu au sein qui lui restait.

Mon oncologue m'avait dit d'emblée que j'allais perdre tous mes cheveux avec ce qu'il allait me donner et il avait bien raison. Je ne doute pas des effets possibles qu'il a évoqué.
Un certain nombre de femmes conservent leur cheveux mais je n'ai pas l'impression que ce soit la majorité. L'amie qui a bien supporté ce traitement supportait très bien les douleurs comme celles de l'accouchement (a mis au monde des jumeaux sans péridurale).
Personnellement, ce sont exactement les effets dont j'ai souffert durant les 2 ans qui ont précédé la ménopause définitive donc cela me parle plutôt bien.
Statistiquement, les risques de récidive sont réduits par la prise d'hormonothérapie - a vrai dire, j'ai le sentiment de devoir choisir entre la peste et le choléra ('hésite).
Certains disent que le plus difficile reste d'accepter que l'on est malade - de devoir se soigner avec des remèdes qui nous rendent malade ...

lesailes   [255810] posté le 22/01/2018 14:25:00 par marthe62,
pour les sautes d'humeur je pense que c'est l'hormonothérapie qui fausse notre jugement. Moi aussi y'a des jours ou je frapperai bien le premier qui me passe sous la main si je pouvais. mais vu qu'il n'y a que mon mari....je me contrôle. Le remède je ne crois pas qu'il y en ai, à part la maitrise de soi, la méditation pour celles qui savent (je fais du gi gong), peut être du magnésium... et puis prendre sur soi et essayer de se calmer toute seule. Ce n'est pas évident, quand une chose m'exaspère j'ai vraiment envie (et des fois je le fais) de la jeter par terre....ça fait huit ans que je suis sous hormonothérapie, je crois que je suis à fond. Au fait j'ai aussi les ongles super mous de chez mous, ils se déchirent et je n'arrive même plus à les limer, ils sont affreux, vous avez des tuyaux???merci les filles, bisous
LETROZOLE   [255809] posté le 22/01/2018 14:13:00 par lesailes,
Je relis vos messages et je m'aperçois que les effets secondaires sont tous existants chez les consommatrices à des degrés différents

Au début ( 3 mois) de Létrozole et Ibrance , je ne ressentais pas trop les ES mais ces dernières 48h, j'ai des douleurs partout les épaules, poignets, mains et genoux .
Je ressens aussi des sauts d'humeur tout au long de la journée que je n'arrive pas à contrôler .
Je voulais savoir si cela est courant pour certaines et que faîtes vous pour y remédier si cela est possible?
Merci pour les réponses et courage à toutes
Amicales pensées
120 |  119 |  118 |  117 |  116 |  115 |  114 |  113 |  112 |  111 |  110 |  109 |  108 |  107 |  106 |  105 |  104 |  103 |  102 |  101 |  100 |  99 |  98 |  97 |  96 |  95 |  94 |  93 |  92 |  91 |  90 |  89 |  88 |  87 |  86 |  85 |  84 |  83 |  82 |  81 |  80 |  79 |  78 |  77 |  76 |  75 |  74 |  73 |  72 |  71 |  70 | 

Les Impatientes c'est maintenant aussi une association à but non lucratif !
Soutenez la lutte contre le cancer du sein en soutenant Les Impatientes


Rechercher dans ce forum

 
Gardez à l'esprit que vous ne pourrez obtenir ici que des témoignages personnels et en aucun cas un avis médical
Seules les personnes qui connaissent votre dossier médical et vos antécédents sont aptes à donner un avis éclairé. Nous ne pouvons que vous encourager à entamer / approfondir le dialogue avec le corps médical qui vous suit. Merci d'en tenir compte dans vos échanges.

Ces forums sont consacrés uniquement au cancer du sein. Pour les autres formes de cancer, nous ne sommes pas aptes à répondre à vos attentes.

Chaque personne doit garder à l'esprit ces quelques règles simples :
  1. Abstenez-vous de tout avis médical. Personne ici n'est médecin. Vous partagez votre vécu de la maladie, rien de plus.

  2. Ne citez pas de noms de médecin ou de laboratoire

  3. Postez dans le forum adéquat, vous aurez plus de chance d'avoir des réponses pertinentes.

  4. Soyez concises. Faites des messages courts, ou à défaut, denses. Donnez un titre signifiant à vos messages. Evitez les hors sujets qui seront supprimés

  5. Utilisez les adresses mail personnelles pour converser de manière privée. Pour parler de la pluie et du beau temps, pour donner des nouvelles, conversez par email. Demandez aux personnes à qui vous écrivez si elles sont d'accord pour entamer un échange par mail avant d'inonder leur boîte.

  6. N'incluez pas les gens, sans leur avoir demandé leur autorisation, dans des listes de distributions de blagues, d'images, de powerpoint, etc.

  7. D'une manière générale... soyez sympa :) Tout le monde a le droit de donner son avis et les avis différents du vôtre sont autorisés (si si :))) Traitez les autres comme vous aimeriez qu'on vous traite : avec écoute, respect et attention. Evitez les jugements de valeur. Tout emportement ou insulte seront immédiatement supprimés, ainsi que les réponses qui y seront faites.
Les modératrices
Les impatientes : le premier réseau de femmes atteintes du cancer du sein. Pour celles qui ne veulent plus subir la médecine en étant simples patientes, pour celles qui ont envie de prendre leur santé en main, pour celles qui pensent que la vie n'attend pas : c'est ici et maintenant.
Les Impatientes sont aimablement hébergées par Agarik depuis 2001.