Femara / Letrozole [Poster un message]

Merci de ne poster votre message qu'une seule fois et dans un seul forum. Tout message à caractère commercial (pour faire connaître un livre, un site, un guru, un remède miracle contre le cancer, etc.) et qui plus est s'il est posté sur plusieurs forums, entraînera automatiquement la fermeture de votre compte et la suppression de tous vos messages.

2452 messages - page 118
Pour Juppi   [269712] posté le 24/04/2019 13:20:00 par Aspasia78,
J' etais tout comme toi, Juppi, en attendant mes premiers resultats. J' ai fait, en 1992 1993 une grave depression, qui a amorcé une tentative de retour en 2010. Depuis, je prends un antidepresseur, paroxetine, à raison d' un tous les 2 jours, et, depuis l' arrivée de ma maladie, 1/4 de lexomyl chaque soir ( j' en prenais plus au debut pour contrer les crises d' angoisse, jusqu' à 1 1/2 par 24 h... et je me suis régulée toute seule). Ces bequilles ne sont sans doute pas l' ideal, mais elles me sont tres utiles et me permettent de faire de bonnes nuits et de conserver mon energie. N' hesite pas à en parler à ton medecin. Je t' embrasse. Martine.
A Pamela77   [269701] posté le 24/04/2019 09:06:00 par dystropique,
Bonjour Pamela,
Je ne peux pas te communiquer mon expérience car je ne prends pas le traitement anti hormonal que l'on m'a prescrit. Autant nous paniquons à l'annonce du cancer, autant nous pouvons parfois déprimer à la fin des traitements, quand nous sommes lâchées dans la nature avec un traitement dont les effets secondaires ne sont pas anodins. Ces effets secondaires s'ajoutent à la fatigue et au stress accumulé durant souvent plus d'un an. Aussi il peut être compliqué d'affirmer que seul l'hormonothérapie peut aggraver ou provoquer des symptômes dépressifs. Il est cependant reconnu que la privation d'hormones peut à elle seule générer ce phénomène.
Je sais que tu es prise dans un dilemme difficile à résoudre puisque tu angoisses de ne pas avoir de filet pour contrer les risques de récidives et crains parallèlement des effets secondaires graves sur ta santé.
Je me souviens que tu avais écrit que ton oncologue t'avait proposé d'essayer le traitement pour voir si tu le supportais - tout en sachant que tu pouvais l'arrêter si ces effets te pourrissaient trop la vie. J'avais trouvé sa démarche plutôt cool car j'ai beaucoup stressé face à des médecins qui n'étaient pas contents du tout que je ne saute pas de joie devant l'ordonnance de Letrozole.
J'ai été grondée :
"vous avez décidé d'augmenter votre risque de récidive de 30 % ! - (bah on m'avait dit que je pouvais le réduire au mieux de 3% mais pas l'augmenter ...);
"- Et si vous récidivez ?
- oui mais on peut récidiver sous hormonothérapie ...
- C'est vrai !"
On se culpabilise mais les médecins sont eux même mal à l'aise et impuissants face aux risques, au point qu'on ose nous dire que c'est bien que notre cancer soit hormono dépendant alors qu'il n'est pas bon qu'il soit Her2. Du point de vue du malade, c'est jamais bien d'avoir un cancer.

Je suis mal placée pour te conseiller car j'ai toujours cherché des solutions alternatives aux médicaments quand c'était possible et j'ai choisi le yoga et la méditation pour réduire mon anxiété.
C'est une position liée à ce que j'ai vécu auprès de ma mère qui était dépressive de manière chronique. C'est aussi pour cela que ta situation me touche car je ne la connais que trop bien.

Tu devrais en parler à ton oncologue et t'autoriser le droit de souffler.
Pourquoi tu ne ferais pas une cure pour redonner de la place à ton corps qui a souffert ?
Je souhaite à toute de toujours penser au soleil, qui parfois se cache derrière les nuages comme aujourd'hui.
Juppi   [269700] posté le 24/04/2019 00:07:00 par Wakanda,
Bonsoir Juppi,
J'ajoute à mon message de ce soir que, personnellement, je vois une psy à l'hôpital. J'ai été prise en consultation d'urgence après l'annonce de mon cancer qui a été catastrophique. Peut-être ce serait une bonne aide pour toi... Pense-y... Et du coup, j'ai pu profiter d'un cours de relaxation /méditation à l'hôpital. Moi aussi au début ( voire encore aujourd'hui) , je vivais cancer 24 heures sur 24. C'est une telle bascule ! Un tsunami. C'est pourquoi il faut trouver des aides extérieures ou prendre un anti dépresseur.
Bon courage, je t'embrasse,
Catherine
Juppi   [269698] posté le 23/04/2019 22:52:00 par Anne24,
Bonsoir
Je comprends tout à fait ce que tu ressens, j’étais dans le même état que toi lorsque j’ai appris que j’ avais un cancer.... je ne parvenais plus à penser à autre chose, je vivais dans une angoisse permanente.
Mon médecin a vu que c’était difficile et m’a vivement conseillé de prendre des anti dépresseurs car je ne trouvais pas les ressources nécessaires pour lutter. J’imaginais toujours le pire, sans jamais pouvoir penser à autre chose.
l’anti dépresseur m’aide énormément, je ne regrette pas d’avoir accepter de le prendre. Je lutte contre la maladie au lieu de perdre mon énergie à lutter contre les idées noires 🙂;🙂;😉;
Bonne soirée
🍀;🍀;🍀;🍀;
A Juppi   [269696] posté le 23/04/2019 21:08:00 par Lanta,
Parfois il est nécessaire de prendre des béquilles pour avancer et là, Juppi, tu en as besoin. Un anxiolytique léger, des tisanes, etc et peut-être aussi prendre le temps de te détendre. As tu essayé des séances de sophrologie sur YouTube ? Ça permet de déconnecter les pensées.
J’espère que tu vas trouver l’apaisement.
Dominique 🌼;🌸;🌞;
juppi !!   [269695] posté le 23/04/2019 21:08:00 par pamela77
pendant tous les traitements du cancer, et d'ailleurs depuis plus de 20 ans je prends des anti-dépresseurs; zoloft et norset.
Si tu déprimes il faut voir un médecin. Comme je suis sujette aux dépressions, l'aromasine ne m'arrange pas, mais cela n'a pas cette incidence sur tout le monde.
bisous
Wakanda   [269693] posté le 23/04/2019 20:49:00 par juppi,
merci wakanda,pourtant je ne suis pas une chochote,mais là je vis cancer,je me réveille cancer,je mange cancer je m'endors cancer,la nuit je vis cancer.Je n'arrive plus à me déconnecter .
Si seulement je trouvais un peu de répit.Je ne me reconnais plus,j'en veux à la terre entière.
Il me faut un médicament qui m'aide à surmonter cette p..... d'angoisse qui ne me lache pas.
Je suis désolée de me plaindre mais là j'ai atteint le sumum
Juppi   [269691] posté le 23/04/2019 20:15:00 par Wakanda,
Bonsoir Juppi,
Il faut que tu t'accroches. Je t'assure que tu vas guérir. Ton cancer est de grade 1, la tumeur est petite... C'est parce que tu n'as pas commencé ton traitement que tu perds pied. Peut-être faut-il que tu prennes un anxiolytique, genre Xanax... Vois avec ton médecin traitant. Avec ma sœur, Aspasia, on appelle ça les comprimés magiques...
Je t'embrasse affectueusement,
Catherine
😘;🍀;🐞;
pamela 77   [269689] posté le 23/04/2019 19:03:00 par juppi,
Coucou je n'ai pas encore été opérée et n'ai pas eue encore de traitement mais moi aussi je suis au bout du rouleau,je n'arrive pas à gérer.Dis moi quel médicament tu as le droit de prendre.Merci.
Abysse et Dystrophique (élise)   [269688] posté le 23/04/2019 18:29:00 par pamela77
je vous écris ici bien que nous nous soyions déjà envoyé des mails privés toutes les trois. Je sors de chez ma psychiatre qui m'a encore augmenté les anti-dépresseurs, j'en suis à 6 par jour ! je suis dans un tunnel noir et j'en vois pas le bout. Je pleure toute la journée, ne fait que dormir ou m'abrutir devant la télé, je n'ai plus envie de voir personne même ma famille. Ma psy soupçonne fortement l'aromasine d'y etre pour quelque chose, car lorsque j'ai arrêté un mois j'ai eu un léger mieux. Comment savoir si c'est l'aroamasine ou autre chose ?
Une impatiente ici m'a téléphoné pour me dire que son oncologue lui avait dit de stopper net, car il connaissait un psychiatre qui lui avait dit que l'aromasine était redoutable au niveau psychique (femara, arimidex ou autre, pareil hein). Y a-til ici des femmes qui ont subi une dépression suite aux anti-aromatases ? Merci à vous
9 mois de létrozole   [269684] posté le 23/04/2019 17:12:00 par abysse,
Petit témoignage concernant le létrozole que je prends depuis le 1er août 2018.
J'ai eu du mal à prendre ce petit cachet rose, je me suis accordée un petit mois après la chimio pour commencer à le prendre.
Jusqu'à présent, ça allait. Au réveil, j'avais les articulations un peu raides surtout les chevilles, les épaules et les hanches mais avec quelques mouvements avant le lever et quelques mouvements de yoga avant d'attaquer ma journée, ces raideurs passent. Je marche beaucoup, je fais du vélo, du yoga, du HIIT et des assouplissements très régulièrement et actuellement, je n'ai plus les articulations aussi raides qu'au début.
En septembre, j'ai failli tout jeter à la poubelle car j'ai eu des maux de tête épouvantables qui étaient invalidants. En fait, c'était une sinusite bactérienne due à une angine que j'avais négligée.
Depuis début avril, par contre, énorme baisse d'énergie et moral en berne. Je ne sais pas si c'est dû au létrozole, au contre-coup, au printemps. Je continue quand même à faire du sport tous les jours, à me promener avec mes amies. Je refuse de lâcher le sport, de toutes façons, c'est une addiction.
Et depuis une semaine, une migraine qui me prend toute la moitié de la tête de la nuque au front. J'ai mal même au réveil. Je sens mon coeur battre dans l'oeil et dès que je baisse la tête, j'ai encore plus mal. Ca m'inquiète un peu car j'ai toujours peur de faire un AVC mais vendredi, je vais voir l'oncologue et si effectivement, il y a un risque d'AVC, le létrozole ira dans la poubelle.
Ce matin, je me suis levée sans mal de tête, c'est peut-être le petit verre de vin rouge que j'ai bu hier. Et demain, je fais des analyses sanguines.Je vais voir si le létrozole a fait des dégâts. J'avais juste, en décembre, une augmentation de potassium mais je me demande si c'est mon alimentation qui a joué car la veille, j'avais mangé des haricots blancs et comme tous les soirs, du chocolat.
Sinon, je n'ai pas pris de poids avec le létrozole espérons que ça continue.
Bon courage les roses
avis sur l'hormonotherapie*   [269659] posté le 22/04/2019 07:35:00 par gabrielines
bonjour
je suis sous hormonotherapie depuis 1 mois,
J'ai commencé par le letrozole, quelques douleurs musculaires au départ, et par la suite ca allait
Suite à mon rdv à l'hopital, j'ai demandé de ne plus avoir le generique, donc on m'a fait une ordonnance de femara, que je prend depuis une semaine
Et ben j'aurai mieux fait ne rien demandé, car depuis que je suis sous femara, mal partout , et surtout pied chevilles, poignés, talons etc....
Merci pour vos temoignages
bon lundi de paques à toutes
gabrielines
Vauban   [268823] posté le 21/03/2019 09:38:00 par patachon
Bonjour,
C'est une bonne nouvelle.
Il faut la savourer pleinement.
Même réaction que toi, lorsque, après 5 ans de traitement femara, en septembre 2014, la prise de ce petit médicament cessait. Je me suis dit "je vole sans filet", petite crainte.
Nous ne sommes jamais pleinement rassurée, tranquille.
Certains effets secondaires vont se dissiper, surtout la fatigue, d'autres se sont installés. Irrémédiables, je pense.
Tu vas continuer à être surveillée.
Vivre avec et savourer.
Tu viendras dire ton ressenti.
Je t'embrasse et "bon vol".
Vauban   [268822] posté le 21/03/2019 09:33:00 par Wakanda,
C'est une très bonne nouvelle qui veut dire " fin" ou du moins rémission ! C'est super, après tant d'années... Bon, ce que je te dis, c'est une lapalissade ! Tu le sais, bien sûr...Et tu vas continuer à être bien suivie, avec des contrôles réguliers qui rassurent ( une fois derrière nous !). Et tu as toutes les Impatientes, toujours là pour aider quand on a un petit coup de mou...
Bonne chance, profite du positif, je t'embrasse,
Catherine
Une nouvelle ère   [268818] posté le 20/03/2019 23:23:00 par vauban,
Bonsoir toutes, je commence une nouvelle ère sans létrozole !
7 ans et demi de rituelle prise et aujourd’hui l’oncologue me dit qu’il n’est plus nécessaire de continuer jusqu’aux 10 ans prévus.
Je balance entre ouf ! je vais pouvoir mieux me mouvoir et aïe ! Je suis sans parachute .
Voilà je voulais partager.
De la rage à toutes.
A Vero38cruela🌺;   [268483] posté le 06/03/2019 15:32:00 par Carambole
Bonjour
Le bambou.seul ne va pas être suffisant pour apaiser tes nombreux effets secondaires (douleurs multiples).
Pour améliorer le confort articulaire, l’état des phanères, de la peau, des muqueuses, contre l’insomnie, il n’y a aucun inconvénient dans ton cas à prendre de la silice organique, de l’arpagophytum, prêle, zinc, huile de bourrache, de la passiflore.
Sous forme de compléments alimentaires (magasins bio), tisanes, et dans l’alimentation variée riche en fruits et légumes bio, céréales complètes, farine d’épeautre, de châtaigne, fruits secs...
Bisous, amitié, Arielle😘;🍀;
traitement ibrance + letrozole ( palbociclib + femara)   [268478] posté le 06/03/2019 14:02:00 par Vero38cruela,
Bonjour à toutes !

je suis depuis 6 mois sous traitement ibrance et femara ( cancer métastasé d'emblé au foie) et j'en souffre beaucoup .

je tiens le coup car le traitement fonctionne trés bien ...mais vais je le supporter sur du long terme ???

les effets du femara se sont accentués au fil des cures et je me trouve actuellement avec des douleurs importantes :

- au niveau des doigts ( comme gonflés et douloureux aux articulations)
- au niveau du poignet droit
- des genoux qui sont douloureux
- des epaules ( douleurs lorsque je léve les bras)
- secheresse vaginale ( meme avec monasens, ça me brule)
- lorsque je me léve : impression de "verrouillage"de mon corps en général ( les plantes de pied sont extrement sensibles, j'ai l'impression d'avoir fait 15 km sur des cailloux), impression de fatigue ecrasante
- sommeil trés perturbé avec 3-4 réveils chaque nuit avec parfois une longue attente pour me rendormir ..

-irritabilité à certains bruits , moral trés trés fluctuant ...

- cheveux qui sont tout mous
- ongles qui se strient sur la longueur ( ça fait comme des vagues verticales)


j'ai lu sur la notice qu'il existait un dosage plus faible : est ce commercialisé ?


j'ai déjà lu sur le forum que certaines d'entre nous se posaient la question sur le dosage qui est le meme pour une femme de 50kg que pour celle de 80kg...

j'ai fait une demande au pharmacien du centre pour savoir ce que je pouvais prendre , et nous avons trouvé le bambou comme alternative pour les problemes articulaires ( car pas d'interaction avec mon traitement) : certaines d'entres vous ont elles essayé ?

merci pour vos retours.
bonne journée.
véro
liliroses   [268307] posté le 21/02/2019 14:42:00 par syssi,
Bonjour, j'en suis à 11 ans 1/2 d'hormono: tamo, métastases, retamo puis fémara, je dois encore continuer tant qu'il fonctionne, pour ma part, c'est un traitement "curatif" puisqu'on eut en mesurer les résultats, mais quand on a des métas, on est plus sur un protocole personnalisé, on sort des standards.

En ce qui concerne l'ablation des ovaires, le fémara agit sur les oestrogènes générés par les surrénales par l'enzyme aromatase d'où son nom d'anti-aromatase.
quel traitement possible apres 10 ans de tamo et letrozole ?   [268191] posté le 15/02/2019 19:22:00 par liliroses,
bonjour
j ai un cancer du sein hormonodependant. j ai eu chirurgie chimio et radioth puis 5 ans de tamo.
Et paf recidive locale....donc ablation du sein et 5 ans de letrozole.
puis a present mon onco me dit qu'on arrive au 10ans d hormono et qu il n'y a rien a signalé d'un point de vue clinique donc ,on arrete le letrozole.
mais moi.....je veux continuer a me sentir proteger....car j ai peur des metastases ou recidive dans l autre sein.
Est ce qu une d'entre vous a continuer un traitement apres l hormono ?
si oui qu est ce que c'est ?
un autre medicament ?
j ai pensé dans mon cas a une ablation des ovaires ?

merci de vos reponses

Eilate et toutes    [268111] posté le 12/02/2019 11:14:00 par Royane,
Profitant du temps à tuer (lol) dans le TGV 🚅; je poste vite ces nouvelles. Toujours mal partout, mais supportable, pas ou peu de sommeil la nuit depuis 2 jours, sans doute l angoisse de prendre bientôt le letrozole et aussi ces mauvaises nouvelles de l osteodensimetrie qui annonce une spondylarthrose, une hernie et autres joyeusetés. Je suis allée voir sur conseil d une connaissance un docteur en médecine chinoise à Colmar. Il m'a longuement questionnée, pris le pouls à mains nues et annoncé de l anémie qui explique en partie, conjuguée à des règles à l âge de 9 ans, de nombreux cas dans la famille et de nombreux soucis, l arrivée de ce cancer. Il m a commandé des tisanes de plantes pour 3 semaines à renouveler afin de m aider à supporter les inconvénients du letrozole et à éviter les récidives. Il m a affirmé qu'il n y a pas de contre indication, Il est spécialisé dans le cancer du sein. Je vais suivre cette piste on verra bien. Par contre j hésite à en parler à mes médecins. Évidemment c'est 60 € non remboursé et à peu près autant pour le colis de plantes qui viennent d une pharmacie parisienne. Je dois le rappeler pour le suivi et le revoir régulièrement. Je vous tiens au courant des résultats. Bisous à tous et toutes et bon courage.
123 |  122 |  121 |  120 |  119 |  118 |  117 |  116 |  115 |  114 |  113 |  112 |  111 |  110 |  109 |  108 |  107 |  106 |  105 |  104 |  103 |  102 |  101 |  100 |  99 |  98 |  97 |  96 |  95 |  94 |  93 |  92 |  91 |  90 |  89 |  88 |  87 |  86 |  85 |  84 |  83 |  82 |  81 |  80 |  79 |  78 |  77 |  76 |  75 |  74 |  73 | 

Les Impatientes c'est maintenant aussi une association à but non lucratif !
Soutenez la lutte contre le cancer du sein en soutenant Les Impatientes


Rechercher dans ce forum

 
Gardez à l'esprit que vous ne pourrez obtenir ici que des témoignages personnels et en aucun cas un avis médical
Seules les personnes qui connaissent votre dossier médical et vos antécédents sont aptes à donner un avis éclairé. Nous ne pouvons que vous encourager à entamer / approfondir le dialogue avec le corps médical qui vous suit. Merci d'en tenir compte dans vos échanges.

Ces forums sont consacrés uniquement au cancer du sein. Pour les autres formes de cancer, nous ne sommes pas aptes à répondre à vos attentes.

Chaque personne doit garder à l'esprit ces quelques règles simples :
  1. Abstenez-vous de tout avis médical. Personne ici n'est médecin. Vous partagez votre vécu de la maladie, rien de plus.

  2. Ne citez pas de noms de médecin ou de laboratoire

  3. Postez dans le forum adéquat, vous aurez plus de chance d'avoir des réponses pertinentes.

  4. Soyez concises. Faites des messages courts, ou à défaut, denses. Donnez un titre signifiant à vos messages. Evitez les hors sujets qui seront supprimés

  5. Utilisez les adresses mail personnelles pour converser de manière privée. Pour parler de la pluie et du beau temps, pour donner des nouvelles, conversez par email. Demandez aux personnes à qui vous écrivez si elles sont d'accord pour entamer un échange par mail avant d'inonder leur boîte.

  6. N'incluez pas les gens, sans leur avoir demandé leur autorisation, dans des listes de distributions de blagues, d'images, de powerpoint, etc.

  7. D'une manière générale... soyez sympa :) Tout le monde a le droit de donner son avis et les avis différents du vôtre sont autorisés (si si :))) Traitez les autres comme vous aimeriez qu'on vous traite : avec écoute, respect et attention. Evitez les jugements de valeur. Tout emportement ou insulte seront immédiatement supprimés, ainsi que les réponses qui y seront faites.
Les modératrices
Les impatientes : le premier réseau de femmes atteintes du cancer du sein. Pour celles qui ne veulent plus subir la médecine en étant simples patientes, pour celles qui ont envie de prendre leur santé en main, pour celles qui pensent que la vie n'attend pas : c'est ici et maintenant.
Les Impatientes sont aimablement hébergées par Agarik depuis 2001.