Quoi de neuf les filles ? [Poster un message]

Merci de ne poster votre message qu'une seule fois et dans un seul forum. Tout message à caractère commercial (pour faire connaître un livre, un site, un guru, un remède miracle contre le cancer, etc.) et qui plus est s'il est posté sur plusieurs forums, entraînera automatiquement la fermeture de votre compte et la suppression de tous vos messages.

1842 messages - page 53
marieribes   [209021] posté le 17/12/2013 19:28:00 par elodiedelyon,
bonsoir marieribes

je suis en attente

en attente des résultats BCR

en attente de RDV début 2014 avec plasticien pour mastectomie bilatérale de sécurité

en attente du prochain IRM en juin 2014

en attendant je fais avec un sein gauche balafré et diminué de plus de la moitié, ce sein est passé de 85b à un 75, sans oublié le reste de son contenu qui me torture l'esprit

quand au sein droit, il m'inquiète aussi pour les mêmes raisons, mis à part que celui ci fait son 85b

toujours des douleurs aux 2 seins

en résumé vivement 2014, je veux plus ces seins malades et peur de la découverte des contenus de ces deux sacs à merdouille

et toi comment vas tu ?

elodiedelyon   [209018] posté le 17/12/2013 19:20:00 par MarieRibes,
Je suis contente de te lire. Où en es-tu de ton cheminement ? Bizz à toi.
bonsoir à toutes   [209014] posté le 17/12/2013 19:03:00 par elodiedelyon,
j'espère que vous allez toutes bien ?

ça fait un moment que je ne suis pas venue, je ne sais pas comment vont les unes et les autres

j'ai fait une grosse déprime, je me suis refermée sur moi-même

je vais refaire un compte car je n'ai plus accès à ma boîte mail

c'était juste pour vous faire un bonsoir, car vous m'avez écouté quand j'en avais besoin

bisous particulier à Pernelle, avec qui j'ai beaucoup échangé en dehors des impatientes
une matinee de M.... ???!!!!   [209003] posté le 17/12/2013 14:44:00 par macnini,
Ce matin 9h30 tjrs pas d'ambulance pour m'emmener a un rdv IRM et mes rayons
Rdv a 10h en sachant que j'ai minimum 45 mn de route, dc la c mort pr être a l'heure...
On arrive a 10h15. Je passe a 10h40 mon irm mais oups 10h40 c'est l'heure de mes rayons... grrrrr la secrétaire ne s'affole pas priorité irm...
Irm passée ds le stress, piqure dans mon CIT et 30mn enfermé ds la boite beurk beurk
Pas le temps d'attendre les résultats je cours aux rayons
Et la on me dit " désolé c'est en panne, attendez le physicien essaye de reparer" bah moi pas le temps
Je file a mon rdv avec radiothérapeute... et la je poireaute, 12h30 enfin je suis recue...
Mon irm du rachis est rassurant tjrs de nombreuses lésions mais rien dagressif. Ouf. Ma cruralgie n'a rien à voir avec mes meta...
Je lui montre 2 petites boules sur mon 1rr sein opéré juillet 2012. Et la vlam encore un coup... " soit effet de la cicatrisation, soit nodules sur cicatrice; vq falloir faire echo et selon le cas biopsie"
Pffffff ca va pas recommencer, 2012, 2013, et mtnt 2014 on recommence sur 1er sein!!!!
On a décidé de prendre rdv après les fêtes. Soit 8 janvier mais la une fois rentrer je veux savoir!!
Je suis sorti de son bureau, j'ai couru de nouveau aux rayons, super c'est réparé, on m'installe, et la hop, 2mn " baissez les bras, c'est de nv en panne, attendez un peu" AU SECOURS IL, EST 13H
on me fait finalement passer sur une autre machine
14h je suis de retour, crevez, stressez, angoissez que faire??? Je pense appeler mon onco pr vr si il n'aurait pas un rdv plus tôt...

Quel merdasse...

Si j'ai des notules sur cicatrice ca va vouloir dire chimio??.
Lmarre et le mot est faible
Kiki 1811   [208932] posté le 15/12/2013 22:31:00 par embrun,
Merci ma jolie pour ce travail de décryptage et d'information.
Je t'espère en pleine forme.
Bises
Embrun
kiki, Pernelle, San Antonio   [208884] posté le 15/12/2013 10:38:00 par colibran,
Coucou les filles

Je dois être particulièrement demeurée, mais je ne comprends pas à grand chose à ce que vous avez envoyé. A part qu'il fallait faire du sport quand on prend des anti aromatases, le reste pour moi c'est pas du chinois mais presque. J'ai bien lu le passage sur les femmes ménopausées et réceptrices aux oestrogènes (ce qui est mon cas) mais j'ai pas compris si le médicament dont il est question améliorait ou non les chances de ne pas avoir de récidives. Dans ce cas-là je me vois mal en parler à mon onco, je ne serai vraiment pas crédible.

je suis la seule dans ce cas ? je n'ai pas lu d'autres réactions

Bisous

Bravo pour le boulot que vous avez accompli

Claudine
Kiki811   [208875] posté le 14/12/2013 22:30:00 par Petitbouddha,
Tout pareil que Pernelle . Une crabahuteuse avertie en vaut 2!
Merci d'avance
Kiki811, Congrès de San Antonio   [208874] posté le 14/12/2013 22:24:00 par pernelle,
Merci tout plein de bûcher pour nous ainsi!
En ce qui me concerne, ma boîte mail est grande ouverte, pour le positif comme pour le négatif. Même pas peur ;-)
Bisous bisous
Pernelle
@pernelle   [208873] posté le 14/12/2013 21:55:00 par kiki1811
C est pas fini j'attends les abstracts de la journée de vendredi...
Je suis en train de décrypter d'autres résultats mais c'est un peu long. de plus, certains résultats ne sont pas encourageants... Désolée mais je ne mets que le positif, ne m'en veux pas.
Grosses bises belle crabahuteuse!
Congrès International de San Antonio   [208862] posté le 14/12/2013 16:55:00 par pernelle,
Pour celles que ça intéresse, vous avez tout là

http://www.calameo.com/read/0001463796d6293087b01

Bécots
Pernelle
Pernelle   [208860] posté le 14/12/2013 16:39:00 par Petitemarrante,
Merci Pernelle, toujours éclairante !
Bises
Kiki, Congrès de San Antonio   [208857] posté le 14/12/2013 16:09:00 par pernelle,
Super, Merci beaucoup pour tes infos, toujours aussi précieuses!
Je les ai les ai faites tourner sur twitter avec un lien vers les impatientes.
Bises!
Pernelle
Kiki, Congrès de San Antonio   [208858] posté le 14/12/2013 16:09:00 par pernelle,
Super, Merci beaucoup pour tes infos, toujours aussi précieuses!
Je les ai les ai faites tourner sur twitter avec un lien vers les impatientes.
Bises!
Pernelle
petitemarrante, prothèses externes   [208856] posté le 14/12/2013 16:05:00 par pernelle,

Je te fais un copié collé d'un post de mdgl : "La prothèse Amoéna contact est bien la seule remboursée à 100 % par la sécu. En théorie, dans la législation, la sécu ne la rembourse qu’au-delà de 3 mois après la fin des traitements (chimio et/ou rayons). Comme il n’y a pas de contrôle, et que a priori certains professionnels ne sont pas au courant, cela explique pourquoi certaines d’entre nous ont pu l’acheter même pendant les traitements. Sauf qu’en cas de contrôle, si les trois mois après la fin des traitements ne sont pas respectés, vous devez rembourser votre prothèse à la sécu et le vendeur, qui est sensé être au courant risque de perdre son agrément. De plus, on a droit à un remboursement de prothèse par an. Concrètement, dans l’année du Cancer, juste en post-soins, on ne peut acheter légalement qu’une non contact, et il faut attendre l’année suivante pour la contact. Mais, et a priori la professionnelle m’a dit que c’était fréquent, quand il ne reste qu’un seul sein, ce dernier a tendance à grossir. Donc la prothèse non contact du départ n’a plus le bon volume. Il est donc possible, avec un certificat médical indiquant un changement de morphologie d’acheter une autre prothèse (et là on prend la contact) dans la même année. Finalement, il n’y a plus de problème. Deux prothèses (une non contact et une contact) la même année, c’est possible, en étant remboursée par la caisse. "

Précisions de ma pomme pour toutes celles qui sont en train de faire leur prospection dans le big bazar ;-) :
Si votre choix se porte sur un autre modèle qu'Amoena Contact, la prise en charge sera de 69,75 euros quel que soit le prix payé. Les mutuelles prennent en charge tout ou partie du reliquat à votre charge. Faites donc faire un devis avant tout engagement. La prothèse Amoena Contact bénéficie d’un remboursement différent. Elle a fait l’objet d’études cliniques qui ont démontré l’amélioration de la qualité de vie de la femme opérée. Le Ministère a donc accordé en mars 2005 un remboursement de 160 € pour une prise en charge à 100 % du tarif sécurité sociale. Son prix de vente public est limité à 160 €.
Bisous
Pernelle
Besoin de conseils   [208854] posté le 14/12/2013 15:54:00 par Petitemarrante,
Bonjour à vous toutes
Après quatre mois de galères en tous genres pour la cicatrisation de ma mastectomie et une dernière chirurgie, j'ai la grande joie de voir ma plaie enfin devenir une cicatrice! Compte tenu de mes problèmes la reconstruction ça ne va pas être pour demain!
Pouvez vous me conseiller pour le choix d'une prothèse en silicone (ou autre) ? Les petits trucs à savoir, les petits pièges où ne pas tomber, etc.
On me déconseille celle qui se colle à la peau, ou il faut attendre un an, est ce vrai?
Merci d'avance de me faire part de vos expériences en la matière. Ça m'aidera à faire un choix judicieux grâce à vous.
Bon week end à vous toutes chères impatientes
Monique
Merci kiki   [208840] posté le 14/12/2013 11:01:00 par Petitbouddha,
Merci de nous transmettre toutes ces infos, elles aident aussi à se faire sa propre opinion et à se sentir moins c...quelque fois devant les grands "manitous " de la médecine.
Bon we
Résumé du Congrès de San Antonio : la (non) place d'AVASTIN   [208836] posté le 14/12/2013 10:41:00 par kiki1811
On retrouve notre petit pote AVASTIN que cette fois on a essayé chez les femmes HER non métastatiques et les triplettes également non métastatique... Donc en phase adjuvante seulement... Ben il ne sert a rien, voire augmente la morbimortalite !

BETH

D'après Slamon D et al., abstr. S1-0x

D. Slamon, “l’inventeur” de HER2 en 1987 (hé oui, déjà plus de 25 ans…), a présenté les résultats de l’étude BETH (BEvacizumab en Traitement adjuvant du cancer du sein Her2+). L’activation de la voie HER2 stimule les processus d’angiogenèse, ce qui donne un rationnel au schéma proposé à 3 509 patientes HER2+, N+ ou N- à haut risque : chimiothérapie (TCH [docétaxel, carboplatine, trastuzumab] essentiellement) + trastuzumab pour 1 an, avec ou sans bévacizumab pour 1 an. Les résultats sont sans appel : il n’y avait aucune différence, à 3 ans, sur l’objectif principal, avec un taux de 92 % sans récidive invasive dans chaque bras.
De même, il n’y avait aucune différence en termes de survie globale (92%)
et aucun sous-groupe n'a montré la moindre tendance quant à un bénéfice du bévacizumab. La toxicité était celle attendue, avec un excès significatif d’hypertension artérielle (19 versus 4 %), d’insuffisance cardiaque (2,1 versus < 1 %), et il y a eu 3 décès toxiques (versus 0) dans le bras bévacizumab.

Ces résultats, après ceux également négatifs de l’étude BEATRICE dans les cancers du sein triple-négatifs (1), vont continuer d’alimenter la polémique sur la place (ou l’absence de place…) du bévacizumab dans l’arsenal thérapeutique du cancer du sein. L’identification du VEGF-A et du VEGFR-2 sériques comme potentiels biomarqueurs prédictifs d’efficacité à la phase avancée (2) n’a probablement pas la même valeur à la phase précoce, où les mécanismes d’angiogenèse de la maladie micrométastatique ciblée par les traitements adjuvants sont vraisemblablement différents.

L’autre élément d’intérêt de cette étude est l’excellent pronostic à 3 ans, bien au-dessus des hypothèses ayant servi à construire l’essai (92 % observés versus 86 % attendus), qui contribue à expliquer l’absence de valeur ajoutée du bévacizumab. Nous attendrons avec impatience les résultats des études adjuvantes ALTTO (double blocage avec le lapatinib) et APHINITY (double blocage avec le pertuzumab) où les hypothèses statistiques sont les mêmes, soit pour le bras contrôle trastuzumab + chimiothérapie une survie sans maladie attendue à 3 ans de 86-87 % et non de 92 %… !



Références bibliographiques

1. Cameron D, Brown J, Dent R et al. Adjuvant bevacizumab-containing therapy in triple-negative breast cancer (BEATRICE): primary results of a randomised, phase 3 trial. Lancet Oncol 2013;14(10):933-42.

2. Miles DW, de Haas SL, Dirix LY et al. Biomarker results from the AVADO phase 3 trial of first-line bevacizumab plus docetaxel for HER2-negative metastatic breast cancer. Br J Cancer 2013;108
Résumé du Congrès de San Antonio : HER+   [208833] posté le 14/12/2013 10:25:00 par kiki1811
Une monochimiothérapie par paclitaxel hebdomadaire associée au trastuzumab suffit dans les petites tumeurs HER2
super ! d'autant plus que les auteurs appellent "petite tumeur" les tumeurs de moins de 3 cm.
Ceci devrait simplifier la prise en charge des femmes avec le petit cancer mais HER plus. Autrement dit elles pourraient échapper au FEC100...
Resumés du Congrès de San Antonio : OBSERVANCE et AROMATASES   [208831] posté le 14/12/2013 10:16:00 par kiki1811
la encore... Petit résumé de la situation : beaucoup de femmes abandonnent le traitement antihormonal pourtant très efficace sur la survenue des récidives (-30%). Le but de cette étude est de permettre aux médecins de repérer un profil de femmes "a risque d'abandon du traitement" et conseille in fine.... "D'écouter les femmes parler de leurs symptômes" MDR .

"Observance aux inhibiteurs de l’aromatase : écoutons les patientes dès le départ !"
Henry NL et al., abstr. S3-02
Hershman DL et al., abstr. Sx-0x
Tout d'abord, N.L. Henry et al. ont randomisé 503 patientes atteintes de cancer au stade précoce entre létrozole et exémestane pendant 2 ans ; 36 % étaient sous tamoxifène et 44,5 % avaient reçu de la chimiothérapie au moment de l’inclusion. Plusieurs questionnaires (dépression, sommeil, symptômes) étaient remplis pendant 2 ans, et ont permis d’isoler plusieurs facteurs prédisposant de manière indépendante à une moins bonne compliance : âge jeune, traitement par exémestane, sommeil de mauvaise qualité, troubles de la concentration. Les patientes présentant au moins 3 symptômes à l’instauration du traitement avaient 2,5 fois plus de risques de l’arrêter pendant les 2 ans de l’étude. Ces éléments très cliniques viennent confirmer ceux de plusieurs autres études présentées en poster ou en cours de publication (Laroche et al., J of Pain, sous presse).
L’angle proposé par D.L. Hershman et al. est autre : à partir d’une base de données de près de 30 millions de membres (Optum, organisme qui propose des solutions d’organisation des soins), c’est l’impact de l’arrivée des médicaments génériques en 2010 qui a été évalué en fonction du niveau socio-démographique et des comorbidités. Dans le système des États-Unis (protection sociale privée, Medicare, Medicaid), les résultats sont contrastés et riches d’enseignements : les génériques semblent significativement moins souvent arrêtés totalement (HR = 0,62) et pris plus régulièrement (HR = 1,37) que les inhibiteurs de l'aromatase non génériqués (figure).
En revanche, l’absence de tiers payant et un faible revenu sont étroitement liés à une faible observance, quelle que soit la modalité thérapeutique.
Conclusion de ces 2 études : soyons attentifs aux patientes, y compris (et surtout ?) sur les plans socio-économiques et symptomatiques généraux, dès le début de la prise en charge.

Résumés du Congrès de San Antonio : le retour du ZOMETA en préventif   [208830] posté le 14/12/2013 10:08:00 par kiki1811
Je fais un bref résumé de la situation : le ZOMETA est un médicament prescrit en cas de métastases osseuses. Il empêche que celles ci puissent se développer dans l'os en "durcissant" celui ci. Autrement dit, a défaut de les détruire, il limite leur développement durablement.
sur cette constatation les chercheurs ont essayé de voir s'il avait un intérêt en préventif "diminuer la survenue des meta osseuses".
Dans les éprouvettes, le zometa empêche le développement des cellules tumorales. Sur le vivant, les résultats sont plus contrastes.
Jusque-là on savait qu'il y a avait un intérêt mais seulement chez la femme ménopausée (sous aromatase). Pourtant certains on dit que le zometa augmentait la survenue d'autres meta (comme si elles étaient chassées de l'os alors elles seraient aller se promener ailleurs ???!!) et n'avait aucun intérêt chez les femmes pas ménopausées. Certains ont dit que c était utile, d'autres ont dit pas utile mais très cher (ne serait ce pas encore un tour de c... Joué par le labo pour vendre plus de zometa autrement dit)
pour en se avoir plus, Gnant et coll. Ont fait une meta analyse sur les 6 études les plus sérieuses sur le sujet de ces derniers années (c'est l'analyse des analyses pour faire simple) et voi la les résultats :

Il n’y a pas si longtemps, à l’annonce des résultats globalement négatifs de l’étude AZURE, Blomberg faisait sa “une” sur le rêve envolé “Zometa Cancer failure stalls $1 billion sales” qui redevient pourtant réalité, mais par pour toutes…

L’intérêt de l’acide zolédronique en situation adjuvante repose essentiellement sur 6 études aux résultats qui paraissaient initialement contradictoires mais qui finissent par être concordants si l’on s’adresse exclusivement aux sous-populations présentant un environnement faible en estrogènes.

L’essai ZO-FAST (n = 1 065) comparait, chez des patientes sous antiaromatase, l'acide zolédronique immédiat à retardé à 48 mois. La différence en termes de survie sans progression était de -41 % (p = 0,0175). En intention de traiter, le HR était de 0,66 (p = 0,0375). Il existait à la fois une diminution du risque de métastases osseuses mais aussi des récidives locale, controlatérale et métastatique autre qu’osseuse.

L’étude jumelle Z-FAST (n = 602) a confirmé ces résultats puisqu'à 54 mois, une amélioration comparable de la survie sans progression pouvait être observée (HR = 0,40).

En revanche, l’étude italienne E-ZO-FAST (n = 527) ne montrait pas de bénéfice, mais l’analyse était à 36 mois…

L’étude ABCSg-12 (n = 1 803), réalisée chez des patientes préménopausées traitées uniquement par castration par agoniste de la LH-RH, avait une double randomisation : une première entre tamoxifène et anastrozole, une seconde entre traitement par acide zolédronique ou non tous les 6 mois (3 ans au total). La survie sans progression, qui constituait le critère de jugement principal, était significativement améliorée, avec une confirmation à 94 mois (HR = 0,77 ; p = 0,04).

L’essai AZURE (n = 3 360) comparait, chez des patientes ménopausées ou non, atteintes de cancers de stade II/III, un traitement adjuvant standard (chimiothérapie et/ou hormonothérapie) associé ou non à de l'acide zolédronique (6 doses toutes les 3-4 semaines puis 8 doses tous les 3 mois et 5 doses tous les 6 mois). L’essai est négatif pour l’ensemble de la population ; cependant l’analyse en sous-groupes, qui était préstratifiée, a montré un bénéfice significatif pour la population des patientes ménopausées depuis plus de 5 ans en termes de survie sans récidive (HR = 0,77 ; IC95 : 0,63-0,96).

Au total, l’effet préventif dans la sous-population présentant des taux faibles d’estrogènes paraît “consistant”, ainsi que le montrent les HR observés.M. Gnant a conclu que la réduction du risque de récidive dans la population ménopausée avec l’acide zolédronique est assez comparable au bénéfice obtenu avec le paclitaxel (28 %) ou le doxitaxel (31%).

93 |  92 |  91 |  90 |  89 |  88 |  87 |  86 |  85 |  84 |  83 |  82 |  81 |  80 |  79 |  78 |  77 |  76 |  75 |  74 |  73 |  72 |  71 |  70 |  69 |  68 |  67 |  66 |  65 |  64 |  63 |  62 |  61 |  60 |  59 |  58 |  57 |  56 |  55 |  54 |  53 |  52 |  51 |  50 |  49 |  48 |  47 |  46 |  45 |  44 |  43 |  42 |  41 |  40 |  39 |  38 |  37 |  36 |  35 |  34 |  33 |  32 |  31 |  30 |  29 |  28 |  27 |  26 |  25 |  24 |  23 |  22 |  21 |  20 |  19 |  18 |  17 |  16 |  15 |  14 |  13 |  12 |  11 |  10 |  9 |  8 |  7 |  6 |  5 |  4 |  3 |  2 |  1 | 

Les Impatientes c'est maintenant aussi une association à but non lucratif !
Soutenez la lutte contre le cancer du sein en soutenant Les Impatientes


Rechercher dans ce forum

 
Gardez à l'esprit que vous ne pourrez obtenir ici que des témoignages personnels et en aucun cas un avis médical
Seules les personnes qui connaissent votre dossier médical et vos antécédents sont aptes à donner un avis éclairé. Nous ne pouvons que vous encourager à entamer / approfondir le dialogue avec le corps médical qui vous suit. Merci d'en tenir compte dans vos échanges.

Ces forums sont consacrés uniquement au cancer du sein. Pour les autres formes de cancer, nous ne sommes pas aptes à répondre à vos attentes.

Chaque personne doit garder à l'esprit ces quelques règles simples :
  1. Abstenez-vous de tout avis médical. Personne ici n'est médecin. Vous partagez votre vécu de la maladie, rien de plus.

  2. Ne citez pas de noms de médecin ou de laboratoire

  3. Postez dans le forum adéquat, vous aurez plus de chance d'avoir des réponses pertinentes.

  4. Soyez concises. Faites des messages courts, ou à défaut, denses. Donnez un titre signifiant à vos messages. Evitez les hors sujets qui seront supprimés

  5. Utilisez les adresses mail personnelles pour converser de manière privée. Pour parler de la pluie et du beau temps, pour donner des nouvelles, conversez par email. Demandez aux personnes à qui vous écrivez si elles sont d'accord pour entamer un échange par mail avant d'inonder leur boîte.

  6. N'incluez pas les gens, sans leur avoir demandé leur autorisation, dans des listes de distributions de blagues, d'images, de powerpoint, etc.

  7. D'une manière générale... soyez sympa :) Tout le monde a le droit de donner son avis et les avis différents du vôtre sont autorisés (si si :))) Traitez les autres comme vous aimeriez qu'on vous traite : avec écoute, respect et attention. Evitez les jugements de valeur. Tout emportement ou insulte seront immédiatement supprimés, ainsi que les réponses qui y seront faites.
Les modératrices
Les impatientes : le premier réseau de femmes atteintes du cancer du sein. Pour celles qui ne veulent plus subir la médecine en étant simples patientes, pour celles qui ont envie de prendre leur santé en main, pour celles qui pensent que la vie n'attend pas : c'est ici et maintenant.
Les Impatientes sont aimablement hébergées par Agarik depuis 2001.